Federer reste numéro un

  • A
  • A
Federer reste numéro un
Partagez sur :

TENNIS - Grâce à sa victoire face à Murray au Masters de Londres, le Suisse est assuré de terminer l'année en tête au classement ATP.

Grâce à sa victoire, sa deuxième au Masters de Londres, face à Andy Murray (3-6, 6-3, 6-1), mardi, Roger Federer est désormais assuré de finir l'année à la première place du classement ATP. Le Suisse n'a toutefois pas encore validé son billet pour les demi-finales puisqu'il lui faudra auparavant battre Juan Martin Del Potro, vainqueur de Fernando Verdasco.C'est sûr, Roger Federer terminera l'année, et ce pour la cinquième fois de sa carrière depuis 2004, n°1 mondial. Une performance que seuls avant lui Jimmy Connors et Pete Sampras avaient accompli depuis l'instauration du classement ATP en 1973. Sous la menace de Rafael Nadal avant le Masters, le même Espagnol qui lui avait chipé son leadership la saison passée, le Suisse s'est assuré de rester au sommet de la hiérarchie, mardi soir, grâce à sa victoire acquise aux dépens d'Andy Murray (3-6, 6-3, 6-1).Poutant, auteur de trop nombreuses fautes en début de match, Federer semblait partie pour s'incliner une septième fois contre l'un des joueurs qui lui pose, avec Rafael Nadal et à un degré moindre David Nalbandian, toujours beaucoup de fil à retordre. S'il réussissait le break dès le premier jeu de la partie, l'homme aux 15 titres du Grand Chelem perdait son avance immédiatement avant d'offrir une deuxième fois, lors du sixième jeu, son jeu de service à l'Ecossais. Mené une manche à rien (3-6) contre l'une de ses bêtes noires, et devant un public londonien acquis à la cause de son chouchou, les affaires se présentaient bien mal pour Federer dans ce duel des vainqueurs de la première journée du groupe 1.Une revanche sur MurrayMais les choses allaient très vite se rééquilibrer et le n°1 mondial prenait le dessus sur le Britannique à partir du milieu de la deuxième manche. Ses accélérations, plus précises, mettaient à mal le jeu de défense du rouquin de Dunblane et c'est assez logiquement que Federer empochait le deuxième set (6-3). Il était alors inarrêtable. Murray remportait bien le premier jeu de la manche décisive mais c'était son dernier. Le Suisse alignait les six derniers jeux (6-1) pour s'offrir une deuxième victoire à Londres, en prenant au passage une petite revanche sur Murray qui l'avait privé l'an passé à Shanghai d'une qualification pour le dernier carré de cette même épreuve.Désormais leader du groupe 1, l'invaincu Federer n'est pas pour autant assuré de participer aux demi-finales. La victoire de Juan Martin Del Potro quelques heures plus tôt sur Fernando Verdasco (6-4, 3-6, 7-6) a relancé l'Argentin qui défiera le Suisse jeudi. Un scénario avec trois joueurs à deux victoires, dans les cas où dans quarante-huit heures Del Potro venait à battre Federer et Murray à prendre le dessus sur le déjà éliminé Verdasco, est possible. Alors il faudrait sortir les calculettes pour savoir quels seraient les deux joueurs invités à poursuivre leur quête de victoire dans la capitale anglaise.