Federer reprend son bien

  • A
  • A
Federer reprend son bien
Partagez sur :

Déchu de son titre l'an passé par Novak Djokovic, Roger Federer a pris sa revanche, ce dimanche après-midi, sur le Serbe, battu en trois manches (6-4, 3-6, 6-1) en finale du tournoi de Bâle. C'est la quatrième fois en cinq ans que le n°2 mondial s'impose dans "son" tournoi. Plutôt de bon augure, pour le Suisse, avant d'aller à Bercy, où, en revanche, il ne s'est jamais imposé.

Déchu de son titre l'an passé par Novak Djokovic, Roger Federer a pris sa revanche, ce dimanche après-midi, sur le Serbe, battu en trois manches (6-4, 3-6, 6-1) en finale du tournoi de Bâle. C'est la quatrième fois en cinq ans que le n°2 mondial s'impose dans "son" tournoi. Plutôt de bon augure, pour le Suisse, avant d'aller à Bercy, où, en revanche, il ne s'est jamais imposé. L'anomalie est rectifiée. Vainqueur à Bâle en 2006, 2007 et 2008, Roger Federer a, cette année, repris son bien, perdu l'an dernier face à Novak Djokovic. Et quoi de mieux, pour récupérer son trophée, que de le reprendre dans les mains de celui qui le lui avait dérobé... Samedi, après son habituelle victoire contre Andy Roddick, le Bâlois ne cachait d'ailleurs pas sa satisfaction de retrouver le Serbe pour une revanche en forme de finale rêvée. "Novak joue très bien en ce moment, et nous restons sur trois bons derniers matches l'un contre l'autre, à Toronto, à l'US Open et à Shanghai. Cela ne devrait pas de jouer en beaucoup de points. J'espère que les spectateurs seront derrière moi, et que ça se passera différemment de l'année dernière." Son voeu final a été exaucé. En revanche, là où le Suisse s'est trompé, c'est sur le scénario, notamment celui de la troisième manche. Après avoir consenti de gros efforts pour égaliser, Djokovic s'est écroulé en fin de match pour laisser la victoire au maître des lieux (6-4, 3-6, 6-1). Pour une première victoire à Bercy ? Dommage, car, après une très bonne entame de Federer, tantôt autoritaire, tantôt expéditif, Djokovic s'était réveillé, à 4-5 dans la première manche. Un peu tard pour effacer le break concédé en début de partie, mais il parvenait à surmonter la perte du set (6-4) pour repartir très fort dès l'entame du suivant. Breaké d'entrée, le Suisse ne pouvait que laisser passer l'orage de coups gagnants. Federer connaît par coeur Djokovic. Il l'a déjà joué à 18 reprises et battu 12 fois. Il sait que le Serbe peut être injouable pendant plusieurs jeux, puis connaître une baisse de régime. Ce qui finira par arriver. Au 4e jeu du dernier set, le numéro deux mondial, impeccable au service, finissait par faire le break grâce à un passing gagnant suivi d'une double faute du Serbe. Le match était plié. Avec ce 65e titre, qui suit immédiatement le 64e glané à Stockholm, Federer dépasse Pete Sampras au nombre victoires en tournoi. Voilà pour l'histoire... Pour le présent, qui concerne plus que jamais le Suisse, cette victoire contre le n°3 mondial, la deuxième cet automne en indoor, prouve que Federer est capable de finir la saison très fort. Et, pourquoi pas, de remporter Bercy pour la première fois. La saison passée, Djokovic avait réussi le doublé...