Federer: "Monfils ? Toujours excitant"

  • A
  • A
Federer: "Monfils ? Toujours excitant"
Partagez sur :

TENNIS - Pour sa première demie à Bercy, Roger Federer affronte Gaël Monfils. Un match explosif.

A l'occasion de la première demi-finale de sa carrière au Masters de Paris-Bercy, Roger Federer affronte samedi Gaël Monfils pour une rencontre que le Suisse voit du bon côté, en tenant compte du caractère du Français. Le numéro deux mondial évoque aussi sa relation avec un tournoi qu'il pourrait enfin inscrire sur son immense palmarès. Trois matches, trois victoires, aucun set concédé, vous signez pour l'instant un parcours à Bercy des plus parfaits. Comment vous sentez-vous avant ces demi-finales ? Je savais quand même que ce serait difficile parce qu'au début du tournoi, je n'ai eu à peine qu'une heure d'entraînement sur la surface, ici à Bercy. Je pensais que ce ne serait pas suffisant. Maintenant que je suis dans le tournoi, je ne sens pas trop de fatigue. Ça me laisse pas mal d'espoir. Il fait monter son niveau de jeu à chaque tour, c'est ce que j'ai réussi à faire contre Melzer. Après un premier set facile, vous avez éprouvé quelques difficultés. Que s'est-il passé ? Je trouvais que je servais bien pendant tout le match mais pendant le deuxième set, il a joué de manière plus solide. Il a mieux servi aussi. Il est rare que ce genre de joueurs soit en dedans toute une rencontre. J'ai eu un magnifique premier set, en servant bien, en retournant bien. Je savais que le score serait plus serré. Cette première manche, ce n'était pas la réalité. Avez-vous eu des doutes dans ce deuxième set ? Dans ces cas-là, il faut accepter le fait que votre adversaire joue mieux. Je me sentais à l'aise, il n'y avait pas vraiment de crainte mais je devais éviter le tie-break car on ne sait pas ce qui peut se passer. Il se serait montrer agressif car il n'avait rien à perdre. J'espérais qu'en servant bien, je pourrais m'en tirer. Il y a eu un peu de bataille au début, ensuite il n'a pas trop bien servi. Il n'est pas connu en tout cas pour être le meilleur serveur du circuit. "Etre en demie, ce n'est pas un soulagement" Vous parvenez en demi-finales à Bercy pour la première fois. Comment l'accueillez-vous ? Un soulagement ? J'ai eu des moments parfois difficiles ici. Certaines fois, des joueurs étaient meilleurs que moi. Je trouve que c'est plutôt la presse qui explique le fait que je n'ai pas réussi à Bercy. Je n'ai pas eu beaucoup d'occasions. Au début, je n'étais simplement pas assez fort. Après il y a eu deux occasions pour faire mieux, c'est pour ça que cela me fait plaisir d'être en demie mais ce n'est pas un soulagement. C'est autre chose. J'ai vécu des moments forts à Roland-Garros, ce la fait plaisir de revoir les fans. Un mot sur votre prochain adversaire, Gaël Monfils ? Jouer Monfils, c'est toujours excitant, il a un gros service, c'est un grand athlète. Il préfère peut-être les courts plus lents mais il reste une menace sur des surfaces plus rapides comme ici. Il a en plus l'avantage de jouer à la maison. Je l'ai affronté deux fois à Roland-Garros, jamais ici. Ce sera un plaisir.