Federer: "Je joue bien mais..."

  • A
  • A
Federer: "Je joue bien mais..."
Partagez sur :

Roger Federer n'a pas fait le poids vendredi face au numéro un mondial, Rafael Nadal, en demi-finale du Masters 1000 de Miami, s'inclinant 6-3, 6-2 en 1h18 de jeu. Le Suisse a souligné la difficulté qu'il éprouve à évoluer contre les joueurs gauchers et s'est de nouveau plaint de la lenteur de la surface. Il se tourne désormais vers la saison sur terre battue.

Roger Federer n'a pas fait le poids vendredi face au numéro un mondial, Rafael Nadal, en demi-finale du Masters 1000 de Miami, s'inclinant 6-3, 6-2 en 1h18 de jeu. Le Suisse a souligné la difficulté qu'il éprouve à évoluer contre les joueurs gauchers et s'est de nouveau plaint de la lenteur de la surface. Il se tourne désormais vers la saison sur terre battue. Quel est votre sentiment après cette défaite ? Ce n'est pas un bon match de ma part, j'ai raté beaucoup de balles et je n'arrivais pas à être aussi offensif que je le voulais. C'est bien sûr frustrant, je n'ai pas pu suivre mon plan de jeu et être aussi offensif que j'aime le faire d'habitude contre Rafa. Lui a été solide et a très bien joué sur les points importants. C'est décevant mais les deux meilleurs joueurs sont en finale. Vous n'êtes jamais parvenu à rivaliser avec lui... C'est toujours difficile de m'adapter au jeu de Rafa. A celui de tous les gauchers en fait mais celui de Rafa en particulier. C'est ce qui a rendu les choses un peu difficile ce soir (vendredi). Je me suis entraîné avec un gaucher, Bob Bryan, en essayant de m'habituer au mieux contre lui. Je pense aussi que les conditions de jeu ne m'ont pas favorisé. C'était lent, cela rend difficile de frapper la balle contre lui sur une surface comme celle-là, car cela lui laisse plus de temps. Ensuite, j'ai essayé de taper plus fort et j'ai commencé à prendre les mauvaises décisions sur les points importants. A partir du moment où tu es mené un set, un break, ce n'est pas facile de revenir. Il a très bien joué et moi je n'y suis pas parvenu c'est donc décevant pour moi. Pensiez-vous que votre service vous serait d'une plus grande utilité contre Nadal ? Je ne pense pas avoir mal servi mais Rafa a très bien retourné. Je savais que je n'allais pas avoir beaucoup de points faciles comme c'est le cas sur des surfaces plus rapides. A chaque fois que tu rates un premier service, tu sais que contre Nadal tu vas devoir t'engager dans de longs échanges. Je n'ai simplement pas été assez bon dans les phases offensives, ce qui m'a empêché de me créer des opportunités. Quel bilan tirez-vous de votre tournée américaine ? J'ai fais deux demi-finales (Indian Wells et Miami, ndlr) donc c'est mieux que l'année dernière ou j'ai perdu au troisième tour et en huitièmes en ayant eu à chaque fois des balles de match. J'étais sorti de cette tournée un peu frustré. Les demi-finales c'était un peu le maximum de ce que je pouvais attendre cette année parce que je joue bien mais pas mon meilleur tennis. Pour moi, quand tu es dans les quatre premiers mondiaux, tout va bien. J'ai quand même été très solide les derniers six à neuf mois. "Il me reste plusieurs années de tennis devant moi" A part André Agassi, peu de joueurs sont parvenus à remporter des Grand Chelem après 29 ans. Pensez-vous pouvoir gagner d'autres tournois majeurs dans le futur ? Je ne sais pas. A vous de me le dire. Je pense que j'ai produit du bon tennis durant les dix dernières années. Je pense avoir mieux fait que d'autres joueurs. On verra quand j'aurai 36 ou 39 ans combien d'autres Grands Chelems j'aurai été capable de remporter. Je ne peux rien prédire. Je m'amuse sur le court en ce moment et je pense que si je joue bien, je peux en gagner d'autres. C'est sûr que c'est décevant de perdre un match comme celui-ci mais je me suis entraîné dur pendant l'intersaison et je le fais tous les jours à l'entraînement, je suis donc impatient que la saison se poursuive. Vous voulez me faire passer pour un joueur de 35 ans mais je n'en ai que 29 et il me reste plusieurs années de tennis devant moi. La saison sur terre battue se profile désormais. Oui, il va falloir évoluer sur terre battue après avoir joué sur dur pendant très longtemps. Ca va être intéressant de voir comment je vais gérer cette transition. Honnêtement je me réjouis, je suis bien mentalement. Je suis impatient de jouer le tournoi de Monte-Carlo. Je vais y atterrir directement et m'y préparer au mieux pour la saison sur terre. Je veux mieux faire sur cette surface et j'en ai l'opportunité dans les semaines qui viennent. Quel est votre pronostic pour cette finale ? Malheureusement, je n'ai pas pu voir la finale d'Indian Wells (remportée par Djokovic contre Nadal, ndlr) alors je ne suis peut-être pas le bon expert pour répondre à cette question. Mais bon, j'ai joué Djokovic à Indian Wells et Nadal ici. Mais j'ai beaucoup moins bien joué contre Rafa ici que contre Novak là-bas. J'ai le sentiment que Rafa va gagner la finale de dimanche mais Novak a certainement sa carte à jouer parce qu'il est très en forme. Mais ça serait bien pour Nadal de gagner ici pour la première fois.