Federer est insatiable

  • A
  • A
Federer est insatiable
Partagez sur :

Trois matches, trois victoires, aucun set concédé, Roger Federer n'a pas fait de détail lors de ce 1er tour du Masters. Le Suisse n'a fait aucun cadeau à Robin Söderling (7-6 , 6-3), ce jeudi lors de la 3e journée du groupe B, pour assurer sa place en demi-finale.

Trois matches, trois victoires, aucun set concédé, Roger Federer n'a pas fait de détail lors de ce 1er tour du Masters. Le Suisse n'a fait aucun cadeau à Robin Söderling (7-6 , 6-3), ce jeudi lors de la 3e journée du groupe B, pour assurer sa place en demi-finale. Annoncé comme le favori n°1 de la compétition, Roger Federer a franchi le 1er tour du Masters comme s'il s'agissait d'une simple formalité, ou presque. Trois matches, trois victoires, aucun set concédé, et seulement deux petits breaks contre lui, le n°2 mondial a fait dans le rapide et l'efficace. Après s'être rodé contre Ferrer, et être monté en puissance contre Murray, Federer a déroulé contre Robin Söderling, l'une de ses proies préférées sur le circuit (15-1 désormais dans leurs confrontations). Le Suédois, vainqueur à Bercy il y a une dizaine de jours, et en lutte pour sa survie, a plus ou moins fait jeu égal, avec l'ogre Federer, mais le Bâlois n'a pas manqué les quelques opportunités qu'il a eu de faire de basculer la rencontre (7-6 [5], 6-3). En fait, Söderling n'avait pas le temps de se chauffer au service, que Federer punissait quelques montées mal senties du Suédois, et breakait pour mener 2-1. En difficulté sur ses secondes balles (16 points perdus sur 31), le n°4 mondial se trouvait déjà dos au mur, alors que Federer se rapprochait de la première place du groupe B. Un petit set lui suffisait pour s'en assurer. Mais cette perspective entraînait un petit relâchement coupable du Suisse. Sur un jeu très moyen, il cédait son engagement (4-4), et se condamnait à disputer un tie-break. Maître de l'exercice, Federer haussait alors son niveau de jeu, réalisant alors 3 aces sur ses quatre premiers services, et remportait son 11e jeu décisif sur 12 disputés contre le Suédois, 7 points à 5. Passé pas loin du compte, Söderling ratait encore le coche dès le premier jeu du second set, quand un challenge de Federer le privait du break d'entrée. Le Suédois manquait là l'occasion de se mettre à l'abri des éclairs de son adversaire. Dommage, car Federer allait le crucifier un peu plus tard, à 4-3. Il se décalait pour jouer un coup droit long de ligne, et s'offrir une balle de break, convertie d'un passing de revers, trop bien tiré pour que Söderling ne puisse tenir la volée. Défait 7-6, 6-3 dans l'un des tous meilleurs matches du Masters, Söderling, demi-finaliste l'an passé, n'a plus son destin en mains. Il doit attendre une victoire de Ferrer en deux sets contre Murray, et espérer que le game-average lui sera favorable...