Federer donne une leçon à Tsonga

  • A
  • A
Federer donne une leçon à Tsonga
@ Reuters
Partagez sur :

OPEN D'AUSTRALIE - Le Français s'est incliné face au Suisse en demi-finale.

OPEN D'AUSTRALIE - Le Français s'est incliné face au Suisse en demi-finale. Dernier Français encore en lice à l'Open d'Australie depuis les huitièmes de finale, Jo-Wilfried Tsonga a dû s'incliner, vendredi, face à Roger Federer en demi-finale (2-6, 3-6, 2-6)."Je sais que je vais me lancer à l'assaut de quelque chose de grand mais j'y crois", confiait le joueur tricolore avant ce grand rendez-vous du tournoi australien. Face au numéro un mondial, qualifié pour la vingt-troisième fois d'affilée dans le dernier carré d'un tournoi du Grand Chelem – un record, le Manceau n'a pas eu droit au chapitre. Auteur d'un jeu blanc sur son premier engagement, Jo Wilfried Tsonga se laisse rapidement gagner par la crispation. Des coups trop retenus, des prises de risque trop rares et le Français subit rapidement la domination de son illustre adversaire tout de suite dans le rythme. Sur sa troisième tentative de break à 2-1, le Suisse s'empare sans tarder du service du Sarthois qui, malgré quelques options de coups droits osés, ne peut rivaliser avec le jeu varié du numéro un mondial. Fort de cet avantage, Federer fait la course en tête sans coup férir dans le premier set. Tsonga, encore en quête de repères, concède ainsi la première manche après seulement 30 minutes de jeu (2-6). Récitant son tennis à la perfection, le Suisse poursuit sur sa lancée dans le deuxième set. Avec moins de 60% de réussite sur son premier service et une deuxième balle peu efficace, Tsonga voit les jeux défiler sans pouvoir véritablement reprendre pied. Chaque fois que l'échange se prolonge, le joueur tricolore cède en fin de course. Et face à un adversaire prêt à profiter de la moindre chance de break, Tsonga déroule un jeu trop inconstant et miné par les fautes directes (11 au total contre 3 à Federer). Toujours aussi expéditif, le numéro un mondial s'empare logiquement de la deuxième manche en 31 minutes (6-3). En totale confiance, Federer jouit d'une réussite optimale dans le troisième set. Au grand désespoir de « Jo ». "C'est l'enfer ce mec là", lâche Tsonga, impuissant sur le court. Et malgré un engagement plus appliqué, le Manceau est balayé d'un coin à l'autre du court par le Bâlois impeccable de justesse malgré des angles de frappe très risqués. Frustré, le Français concède deux nouveaux breaks et face à un adversaire aussi redoutable, oppose un jeu trop peu agressif. Malgré un coup d'éclat sur la première balle de match du Suisse, Tsonga doit rendre les armes sur la seconde après 1h28 de jeu (2-6). Tsonga : "Je vais me relever" Comme en 2009, Roger Federer disputera la finale de l'Open d'Australie. L'an passé opposé à Rafael Nadal, le Suisse affrontera cette fois, dimanche, l'Ecossais Andy Murray, tombeur du Croate Marin Clic. Federer: "Surpris d'avoir autant dominé"