Federer-Clijsters, même combat

  • A
  • A
Federer-Clijsters, même combat
Partagez sur :

Archi-favoris face au Russe Igor Andreev et à l'Italienne Sara Errani, Roger Federer et Kim Clijsters ont dû batailler ferme, la nuit dernière, pour franchir les écueils des deuxième et troisième tours à Indian Wells. Le Suisse s'est imposé au terme de deux manches accrochées (7-5, 7-6) quand la Belge a été poussée dans ses retranchements (6-3, 2-6, 6-4). Pas de souci en revanche pour l'invincible Novak Djokovic.

Archi-favoris face au Russe Igor Andreev et à l'Italienne Sara Errani, Roger Federer et Kim Clijsters, prochaine adversaire de Marion Bartli, ont dû batailler ferme, la nuit dernière, pour franchir les écueils des deuxième et troisième tours à Indian Wells. Le Suisse s'est imposé au terme de deux manches accrochées (7-5, 7-6) quand la Belge a été poussée dans ses retranchements (6-3, 2-6, 6-4). Pas de souci en revanche pour l'invincible Novak Djokovic. Comme Rafael Nadal la veille, Novak Djokovic n'aura pas tardé à afficher ses prétentions à Indian Wells. Opposé dimanche soir au Kazakh Andrey Golubev pour son entrée en lice dans le Masters 1000 californien, le Serbe s'est facilité la tâche en jouant sobrement et efficacement. Vainqueur 6-0, 6-4, le voici lancé vers une troisième conquête de rang, après ses triomphes à Melbourne et Dubaï. Une prise d'élan pleine de panache que Roger Federer lui envie sans doute. Face à un adversaire autrement plus coriace il est vrai - malgré le 96e rang mondial de celui-ci - le Bâlois a connu une entrée en matière délicate la nuit dernière. 7-5, 7-6, c'est sur ce score étriqué qu'il est parvenu à remporter son premier duel aux dépens d'Igor Andreev. "J'ai toujours eu des matches difficiles contre lui", avouait le Suisse après coup. Avec une satisfaction cependant. Pour la première fois en quatre confrontations, Roger Federer n'a pas laissé un set au Russe, lequel l'avait embarrassé plus encore à l'US Open 2008, à l'Open d'Australie 2010 ou encore en finale du tournoi de Gstaad en 2004. Bien servi par une première balle qui lui a permis de remporter 92% des points consécutifs à cette mise en jeu initiale, l'actuel n°2 mondial s'est donc sorti d'un piège manifeste pour rejoindre Juan Ignacio Chela au troisième tour. Une autre paire de manches, même si l'intéressé n'a jamais perdu en cinq rencontres face à l'Argentin, tête de série n°29 à Indian Wells. Clijsters, la place de n°1 en vue Dans le tableau féminin, la surprise du jour est à mettre au crédit de la Slovaque Dominika Cibulkova, victorieuse de la n°3 mondiale Vera Zvonareva en toute fin de session nocturne (4-6, 7-6, 6-4). Auparavant, Kim Clijsters a elle-même senti le souffle du boulet. Finaliste à Sydney, à Melbourne mais aussi à l'Open GDF le mois dernier, la Belge a frôlé la désillusion dès le troisième palier en Californie. La faute à l'Italienne Sara Errani, une adversaire qui a manifestement la clef pour gêner la Flamande. "Sara a un style de jeu très différent de la majorité des filles du circuit, elle m'a beaucoup fait bouger, concédait-elle une fois sa qualification acquise. J'ai eu du mal mais ça a été suffisant, finalement, pour gagner." Trahie par son service, lestée par 13 doubles fautes notamment, Kim Clijsters a ainsi mis plus de deux heures pour écarter la 40e joueuse mondiale, et ainsi retrouver Marion Bartoli au prochain tour. Avec un véritable enjeu pour celle qui par le passé a déjà gagné deux fois à Indian Wells (en 2003 et en 2005). Les huitièmes de finale atteints, la Belge doit désormais franchir un tour de plus que Caroline Wozniacki pour reprendre la première place mondiale.