Federer: "Ce n'est pas une fin..."

  • A
  • A
Federer: "Ce n'est pas une fin..."
Partagez sur :

Tandis que Novak Djokovic visera un deuxième titre à l'Open d'Australie après son sacre en 2008 face au Français Jo-Wilfried Tsonga, Roger Federer, dominé en trois sets (7-6, 7-5, 6-4) jeudi, à Melbourne, par le Serbe au stade des demi-finales, a reconnu la supériorité de son adversaire en conférence de presse. Le Suisse se veut pourtant optimiste pour la suite de la saison.

Tandis que Novak Djokovic visera un deuxième titre à l'Open d'Australie après son sacre en 2008 face au Français Jo-Wilfried Tsonga, Roger Federer, dominé en trois sets (7-6, 7-5, 6-4) jeudi, à Melbourne, par le Serbe au stade des demi-finales, a reconnu la supériorité de son adversaire en conférence de presse. Le Suisse se veut pourtant optimiste pour la suite de la saison. Roger, cette défaite est une grosse déception. Que dire de ce match ? Qu'est-ce qui n'a pas fonctionné ce soir ? Je pense qu'il a fait un super match. Personnellement, je n'ai pas joué si mal que ça, donc au final, ça a été un match avec beaucoup d'intensité. Alors c'est évidemment très décevant de s'incliner, mais il a bien joué les points importants, ce que je n'ai peut-être pas fait. C'était un match difficile. Physiquement, à quel point le match vous a-t-il affecté ? Vous a-t-il épuisé à un moment- donné? Non, pas vraiment. Je me sens vraiment bien, malgré l'intensité qu'il y a eue ce soir. Ça a été un match de 3 heures, en 3 sets, mais je n'ai pas pris tant de temps que ça entre les points. Mais je suis senti bien. C'était intense. Nous avons eu de longs rallies, accrochés, et l'on a joué très vite. Donc bien sûr, tu sens un petit peu la fatigue mais j'étais prêt pour deux sets supplémentaires sans problème. C'est vraiment dommage que je n'aie pas réussi à le pousser jusque là. "Je donne de bonnes chances à Murray d'aller au bout..." Vous ne pourrez pas défendre votre titre... Ça va, car je suis en bonne santé. J'aurais aimé avoir une chance de défendre mon titre dimanche, mais Novak a été le meilleur de nous deux ce soir, je dois l'accepter et avancer. Ce n'est pas une fin, en quoi que ce soit. C'est le début, si l'on considère tous les autres tournois qui arrivent. Bien sûr qu'il est décevant de perdre et que cela fait mal sur le moment. J'aurais aimé gagner ici une 5e fois, mais voilà, ce soir, c'était impossible. Si vous pouviez revenir en arrière, changeriez-vous vous quoi que ce soit dans votre tactique, ou autre ? Hum... la night session face à Gilles Simon. Jouer de nuit rend les choses compliquées. Il est plus dur de se déplacer, car au fur et à mesure que le match avance, il fait plus froid et la balle rebondit moins. Donc au final, les balles n'ont plus vraiment l'effet que tu souhaites leur donner. Mais tu t'y habitues. J'aurais aimé que les conditions soient un peu différentes. Mais bon, j'ai eu pas mal de succès ici, quelles qu'aient été les circonstances, de jour ou en night session, qu'il y ait du vent ou qu'il fasse chaud etc... Quand tu perds, tu te dis toujours que tu aurais préféré d'autres conditions (sourire). Je pense avoir bien géré les choses dans l'ensemble (par rapport aux conditions). Novak a bien joué. Il a bien joué quand il devait le faire. Et il mérite de l'emporter. Comment voyez-vous la finale ? On ne sait pas encore qui sera de l'autre côté du filet dimanche. Je donne de bonnes chances à Murray d'aller au bout. Mais là encore, ce sera une night session. Je ne sais pas encore comment ça va se goupiller. En tout cas, cette finale s'annonce excitante. Si Novak joue à ce niveau-là, il a ses chances. Si Murray maintient le même niveau de jeu, il a les siennes aussi. Ferrer a fait un match fantastique hier. Quels qu'en soient les acteurs, ce sera une belle fin de tournoi. Vous avez eu l'opportunité de remporter la 2e manche, vous étiez bien revenu. Et finalement, vous faites une amortie sur sa balle de break et vous perdez service. Vous étiez très proche du filet. Ne manquiez-vous pas un peu de lucidité à ce moment-là ? Le début du jeu n'est déjà pas idéal. A 5-3, j'étais d'entrée mené 0-15. J'étais toujours en train de courir derrière au score, jusqu'au moment où j'ai eu un peu de chance. L'amortie en était une de plus (de chance). Il bougeait tellement bien d'un côté à l'autre du terrain que j'avais besoin de le faire avancer au filet de temps en temps. Cette amortie, il l'a plus ou moins anticipée et du coup, l'a bien jouée. Je n'aurais jamais du laisser filer ce jeu. Il était crucial pour la suite. Mais j'ai gagné des matches en 3 sets contre lui à l'US Open, où je n'aurais jamais du gagner aussi vite. Les choses allaient simplement dans mon sens ce jour là. Ce soir, elles allaient dans le sien. Chaque fois que j'ai eu la moindre petite occasion, soit je ne jouais pas mon meilleur tennis, soit lui jouait extrêmement bien. C'était une soirée difficile. Comment envisagez- vous la suite de la saison ? Très bien. Je suis très optimiste pour les prochains 15 tournois, même si je ne sais pas encore combien je vais en disputer. Alors bien sûr, cette défaite est un petit coup dur. Mais je suis heureux de mon jeu, de ma condition physique. J'ai fait un bon tournoi, et je n'ai aucun regret. J'ai tout donné. Voyons la suite désormais. "Avec Novak, je pense que l'on se vaut" A quel niveau Novak a-t-il le plus progressé ? Honnêtement, il a fait une excellente fin de saison dernière. A bien joué à l'US, avant, après... bref. Son tennis ne s'évapore pas d'un jour à l'autre. Je pense que je l'ai battu 4 ou 5 fois dernièrement, et ça a évidemment terni sa fin de saison. Du coup, on avait l'impression qu'il ne jouait pas si bien que ça. Franchement, je pense qu'il était toujours là en se donnant les meilleures chances. Je dirais en tout cas que ce n'est pas parce qu'un mec ne gagne pas un tournoi qu'il ne sait pas jouer au tennis. Or c'est un peu la façon dont les choses sont présentées parfois. J'ai vécu une très belle saison l'an dernier, et je pense en vivre à nouveau une très belle en 2011. Novak a déclaré il y a deux jours que vous étiez le joueur le plus agressif du circuit. Ce soir, il l'a été plus que vous... Je pense que nous essayons toujours d'être agressifs lorsque nous nous affrontons. C'est en général l'attitude que tous les joueurs adoptent lorsqu'ils se retrouvent face à moi: plus tu es agressif, plus ils doivent l'être à leur tour. Novak a de supers atouts dans son jeu, un super coup droit et un super revers, et se déplace extrêmement bien d'un bout à l'autre du terrain. Il est un joueur très solide, un adversaire redoutable. Vous savez, c'est une chose que j'ai souvent ressentie. Et lui a toujours ressenti mon agressivité. C'est un peu à celui qui sera le plus agressif. Ce soir, il a été meilleur, et a remporté les points importants. Il y a beaucoup de bons joueurs sur le circuit, pas uniquement nous deux. Je pense que l'on se vaut. Vous a-t-il mis beaucoup de pression côté revers ? Je ne suis pas sûr que le match ce soit joué là-dessus, pour être honnête. Je pense que ça s'est joué sur quelques points ici et là. Si je ne m'étais pas fait breaker dans le 2e set, qui sait comment les choses auraient pu se dérouler... Après la finale de Doha, Davydenko a déclaré que si vous continuiez à jouer comme ça, vous seriez imbattable. Comment comparer votre forme actuelle avec celle que vous aviez à Doha ? Evidemment, les circonstances sont totalement différentes lorsque l'on fait des matches au meilleur des 5 sets. Je trouve toujours que j'ai réalisé un très bon tournoi. J'ai vécu de très bons moments ici ces dernières semaines. Comme je le disais, je ne pense pas que cette demi-finale ait été un mauvais match. Je peux continuer à avancer avec l'esprit serein. C'est ce qui importe maintenant, que je ne ressente aucun pépin physique, que je ne me dise pas que je ne joue pas de la bonne façon, etc... Je suis très optimiste quant à ce qui va venir. J'espère rester en bonne santé en février, ce qui a été un souci pour moi ces dernières années. J'espère être en forme prochainement, ce qui va m'aider à Dubaï, Indian Wells et Miami, puis pour la saison sur terre battue. Je joue bien. Et je le répète, je suis juste tombé sur un joueur un peu meilleur que moi ce soir.