Fanning et Slater à la fête

  • A
  • A
Fanning et Slater à la fête
Partagez sur :

Septième étape du World Tour 2010, le Quiksilver Pro France disputé à Hossegor a donné lieu samedi à une finale rêvée entre Mick Fanning, double champion du monde, et Kelly Slater, neuf titres au palmarès. Et si c'est l'Australien qui l'a emporté pour la deuxième fois de suite en France, le Floridien fait un pas de plus vers son ultime défi, un dixième sacre...

Septième étape du World Tour 2010, le Quiksilver Pro France disputé à Hossegor a donné lieu samedi à une finale rêvée entre Mick Fanning, double champion du monde, et Kelly Slater, neuf titres au palmarès. Et si c'est l'Australien qui l'a emporté pour la deuxième fois de suite en France, le Floridien fait un pas de plus vers son ultime défi, un dixième sacre... Le public français a été gâté ! Une finale entre les actuels deux meilleurs surfeurs de la planète, de nouveaux coups d'éclat de la part d'un Français, Michel Bourez, quart-de-finaliste, qui continue sa montée en flèche vers les sommets, et un Kelly Slater qui, malgré sa nouvelle défaite en finale sur l'étape française du World Tour, fait un pas de plus vers le dixième titre mondial de sa carrière, Graal derrière lequel court le Floridien avant de s'éclipser, difficile de rêver mieux. Si sa place de finaliste, sa quatrième de la saison (deux victoires, deux défaites), permet à l'Américain de creuser un écart conséquent à trois étapes de la fin de la saison sur ses poursuivants immédiats, Jordy Smith et Mick Fanning, elle ne le consolera qu'à moitié d'être passé à côté de son duel final face à Mick Fanning, net vainqueur avec une très bonne note de 16.90 contre un très inhabituel 6.74 pour Slater. Car avant de buter sur l'Australien, l'Américain aura livré une demi-finale d'anthologie face à Adrian Buchan, obtenant sur une vague la note parfaite de 10, seulement la deuxième de la saison 2010. Avait-il déjà tout donné ? En finale, c'est un tout autre Slater qui s'est avoué vaincu face à Fanning. "Félicitations à Mick d'avoir réussi à obtenir deux bons scores ici", commentera après-coup l'intéressé, reconnaissant la supériorité du jour du double champion du monde. Ce dernier, à 29 ans, remporte là son deuxième succès consécutif sur le Quiksilver Pro France, son 13e sur le World Tour, ce qui lui permet de grappiller deux places au classement mondial, de la cinquième à la troisième, et de revenir sur les talons de Jordy Smith, qu'il a sorti en quarts. Alors qu'il ne reste plus que trois épreuves jusqu'à la fin de la saison, le Sud-Africain semble presque avoir abdiqué quant à ses chances de priver Kelly Slater d'une dixième couronne, se demandant: "On essaie tous de faire de notre mieux pour empêcher Kelly de prendre ce 10e titre, mais que peut-on faire ?" Sans doute pas grand-chose d'autre qu'applaudir celui qui, malgré son immense carrière, n'a plus gagné dans le sud-ouest depuis 1996, et qui sera au rendez-vous la semaine prochaine du Rip Curl Pro de Peniche, au Portugal, décidé à faire un pas de plus vers ce titre qui le couronnerait définitivement comme la grande icône du surf mondial. Un statut auquel ne prétend pas encore le Français Michel Bourez, même si l'intéressé s'est encore distingué sur les vagues landaises en atteignant les quarts de finale, seulement battu par Kelly Slater. Une performance qui permet au Tahitien d'intégrer pour la première fois le Top 10 mondial (il est dixième) et de confirmer sa place de n°1 tricolore derrière un Jérémy Florès qui rétrograde quant à lui au vingitième rang.