Fanning double la mise

  • A
  • A
Fanning double la mise
Partagez sur :

SURF - Mick Fanning a remporté sa deuxième victoire consécutive sur le circuit, dimanche, à Hossegor.

Une semaine après avoir renoué avec un succès qui le fuyait depuis près de deux ans, à Trestles, en Californie, Mick Fanning s'est adjugé une seconde victoire de rang, dimanche, à Hossegor. Champion du monde en 2007, l'Australien a dompté pour ce faire son compatriote Bede Durbidge, lequel était venu à bout en demie du pugnace Français Patrick Beven.La course au titre de champion du monde est relancée. Telle est la principale information livrée par l'épreuve française du WC Tour, disputée en cette fin de semaine à Hossegor, sur la plage des Bourdaines. La faute à un Mick Fanning intenable, qui a signé une deuxième victoire consécutive, deux semaines après son succès sur les plages californiennes de Trestles.Cette victoire, Fanning l'a construite sur des premières vagues inspirées, avant d'aller la chercher au plus profond de lui-même, malgré des conditions difficiles. "J'ai eu de la chance d'attraper de bonnes vagues au début, car après je n'avais plus de jus, confiait-il sur site de l'ASP. Cela fait deux étapes que je dois disputer quatre séries lors du dernier jour, et je peux vous assurer que ça vous vide." A croire que ce scénario convient parfaitement à l'Australien de 28 ans, qui s'est complètement relancé dans la course au titre en deux semaines. Après avoir gagné à Trestles, Fanning a en effet profité de l'élimination précoce de Joel Parkinson au premier tour pour revenir à 146 points du leader australien, là où il y en avait plus de 900 avant l'étape landaise.Beven, la surprise localeLe tombeur de Parkinson au premier tour n'est autre que le Français Patrick Beven, véritable surprise de ce Quiksilver Pro. A 31 ans, alors qu'il s'était qualifié par le biais d'une épreuve qui ne faisait pas partie du circuit Elite, le natif du Brésil s'est offert un parcours superbe à Hossegor, parvenant jusqu'en demi-finale où il s'est finalement incliné face à Bebe Durbidge.Le recordman français des victoires sur le circuit professionnel a une explication pour expliquer cette petite résurrection: "Le public. Ils étaient derrière moi et c'était une grande sensation de sentir leur soutien pendant mes vagues. Ils tiennent une grande part dans mon succès aujourd'hui et j'espère pouvoir garder cette confiance pour les événements à venir." C'est tout le mal qu'on lui souhaite.