Fanni: "Vraiment fier d'être ici"

  • A
  • A
Fanni: "Vraiment fier d'être ici"
Partagez sur :

Fanni est de retour au pays ! Originaire de Martigues, le défenseur latéral s'est engagé jeudi en faveur de l'Olympique de Marseille pour deux ans et demi, moyennant une indemnité de 4 millions d'euros en faveur du Stade Rennais. Présenté à la presse, le n°24 de l'OM, qui débutera dimanche gace à Lyon, s'est dit très fier de rejoindre le champion de France.

Fanni est de retour au pays ! Originaire de Martigues, le défenseur latéral s'est engagé jeudi en faveur de l'Olympique de Marseille pour deux ans et demi, moyennant une indemnité de 4 millions d'euros en faveur du Stade Rennais. Présenté à la presse, le n°24 de l'OM, qui débutera dimanche gace à Lyon, s'est dit très fier de rejoindre le champion de France. Rod, votre arrivée à Marseille doit vous changer de Rennes ? Ca change, déjà à l'arrivée, à l'accueil, il y a eu pas mal de monde. On sent qu'on change de dimension. Je n'irais pas jusqu'à être impressionné, mais c'est vrai que j'ai été surpris, surtout à l'arrivée, par tous les médias qui étaient déjà à l'aéroport. Je ne m'y attendais pas, c'est surtout ça qui m'a surpris. Je m'étais déjà fait une idée du club, mais c'est vrai que tout ce qui est installations; c'est super beau, je ne m'y attendais pas. Ne craignez-vous pas pas la pression marseillaise ? Tout le monde sait que je suis d'ici. Je connais l'engouement qu'il y a autour du club. Moi-même j'étais parmi les supporters. Vous êtes de Martigues et vous signez votre retour au pays. A quoi pensez-vous ? A votre père ? J'ai perdu mon père quand j'avais six ans. Quand je vois le chemin parcouru, je repense à mon quartier, mes amis, mes potes, à toutes les fois où j'allais dans les bars regarder le match, ou quand j'allais au Vélodrome. C'est vraiment très spécial pour moi et je suis vraiment fier d'être ici. Vous êtes de la région marseillaise et on va donc attendre beaucoup de vous. C'est aussi le cas pour André-Pierre Gignac dont l'acclimatation est difficile... Je suis content que l'on attende beaucoup de moi, plutôt que le contraire. C'est que quelque part, on croit en moi et en mes capacités. Pour André-Pierre, que ce soit à Marseille ou ailleurs, il peut connaître des moments où on est moins en réussite. Je ne pense pas que ce soit propre à Marseille, mais après, je ne m'en fais vraiment pas pour lui. Quand on le voit, qu'on voit tout ce qu'il fait sur le terrain, on sent que ce n'est qu'une histoire de réussite. Il y a des périodes pour un buteur où il tire de n'importe où et c'est cadré et d'autres fois un peu moins. Je ne m'en fais vraiment pas pour lui. L'OM et le retour au pays étaient-ils dans vos priorités ? Depuis pas mal de temps, ma priorité, c'était l'étranger. Quand Marseille s'est positionné, c'est vrai que ça m'a fait réfléchir. Si ça avait été un autre club, je n'aurais pas voulu en discuter. C'est sûr que c'est totalement différent. Mais je suis très heureux. Pour moi, c'est comme une bonne surprise. Je suis très heureux d'être là et j'espère montrer beaucoup de bonnes choses. "L'OM, c'est un package" Votre transfert ne s'était pas fait cet été, aviez-vous été déçu ? Je ne l'avais pas pris comme une grosse déception car il n'y avait rien d'engagé, mais c'était une solution de moins. Là, au contraire, c'est allé très vite, avez-vous eu le temps d'y réfléchir ? Tout a été très vite dans les derniers moments. Mais cela fait un petit moment qu'on en parle, j'ai eu le temps de réfléchir à tout ça et je suis prêt de ce côté-là. Depuis que Marseille m'a contacté, j'y ai fortement pensé. Comme je dis, Marseille, c'est spécial pour moi. La participation de l'OM aux huitièmes de finales de la Ligue des champions a-t-elle fait pencher la balance ? C'est un package: le club, les ambitions du club et aussi la Ligue des champions. Tous les joueurs aiment jouer ce genre de compétition, c'est pour moi aussi un grand challenge. Qu'allez-vous apporter à un groupe déjà constitué ? Si on m'a pris, c'est pour mes qualités physiques, peut-être ma vitesse aussi. Je vais essayer d'apporter ça. Et surtout, démontrer beaucoup de choses, que ce soit offensivement, mais surtout défensivement comme je suis défenseur, essayer d'apporter de la solidité. On a eu pas mal de discussions avec l'entraîneur et c'est ce qu'il attend de moi. La concurrence est rude à Marseille, Cézar Azpilicueta reviendra à un moment ou à un autre,y avez-vous pensé ? C'est sûr qu'il va revenir à un moment ou à un autre. La concurrence, elle est à Marseille, mais elle est aussi à Rennes. Où que ce soit, il faut gagner sa place. Maintenant, j'ai fait un choix et je l'assumerai jusqu'au bout. Débuter contre Lyon, est-ce une bonne chose ? Ce serait un match simple ou au contraire un match à challenge, je l'aurais pris de la même manière. C'est sûr qu'il y a une pression supplémentaire, ça reste Lyon. Mais même s'il y a beaucoup de tapage autour de ça, ça reste un match de foot. Moi, je le vis sereinement. J'ai hâte d'y être.