Fanni: "L'OM reste favori"

  • A
  • A
Fanni: "L'OM reste favori"
Partagez sur :

Arrivé mi-décembre à Marseille, Rod Fanni s'est rapidement acclimaté, malgré une blessure, à son nouveau club. S'il regrette l'indisponibilité de Valbuena, avec lequel il s'entendait bien sur le terrain, le Martégal, qui tentera d'aller voir jouer sa première équipe contre le PSG en Coupe de France, pense que l'OM a toujours les armes pour jouer le titre.

Arrivé mi-décembre à Marseille, Rod Fanni s'est rapidement acclimaté, malgré une blessure, à son nouveau club. S'il regrette l'indisponibilité de Valbuena, avec lequel il s'entendait bien sur le terrain, le Martégal, qui tentera d'aller voir jouer sa première équipe contre le PSG en Coupe de France, pense que l'OM a toujours les armes pour jouer le titre. Rod, vous serez à Martigues, votre ville natale, pour le match de Coupe de France contre le PSG ? J'espère bien ! Je suis super content, je vais être supporteur de Martigues, ça c'est sûr. J'espère qu'ils vont éliminer Paris. Je suis content aussi parce que ça me ramène à des souvenirs, quand Paris venait à Martigues à l'époque où ils étaient en Ligue 1. J'ai de grands souvenirs de Georges Weah et compagnie, les revoir à Martigues, ça a quelque chose de spécial. Ça sera la même intensité qu'un OM-PSG ? Je ne pense pas que ce soit la même intensité, mais dans l'engagement ça va y aller à mon avis. Votre acclimatation à l'OM se passe bien, on a l'impression que vous êtes au club depuis longtemps, on vous voit même crier sur le terrain... C'est vrai que le groupe m'a mis super à l'aise et que j'ai l'impression que ça fait longtemps que je suis là. Ils m'ont bien accueilli, il y a un état d'esprit super, je pense que c'est parce qu'ils ont été champions l'année dernière. On peut s'engueuler, se dire les choses, c'est important si ça ne va pas. Je peux remonter les bretelles à quelqu'un et vice-versa, c'est comme ça que l'on peut avancer. "On est capable de mieux" Le fait d'avoir connu beaucoup de clubs vous aide ? Ça m'aide aussi, car c'est vrai que j'ai fait quelques clubs maintenant, ce qui m'a aussi aidé et qui était un peu difficile au début car j'ai dû jouer très, très rapidement. Au bout de trois jours, j'étais déjà sur le terrain, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour me poser 1001 questions. Ils m'ont accepté très rapidement et très rapidement je me suis senti intégré. Pour l'instant, ça va je ne suis pas mécontent, je me suis quand même relativement vite adapté. Il n'y a pas de différence avec votre ancien club de Rennes ? C'est une méthode de travail différente, mais cela change surtout dans les réponses dans le jeu. A Rennes, on avait certaines réponses qui ne correspondent pas du tout à celles de Marseille. Il y a déjà des acquis, mais il y a encore certaines choses à peaufiner. C'est surtout avec les défenseurs centraux, il y a des réponses que demandaient Antonetti qui ne sont pas du tout celles de Deschamps, dans le replacement... Pourquoi ne vous voit-on pas trop vu monter sur votre aile ? J'espère prendre plus mon couloir droit à l'avenir. Pour l'instant, j'essaye de participer au jeu, de bien défendre déjà, et après si je me sens de mieux en mieux, j'attaquerai. Benoît Cheyrou pense que l'OM gagne mais pourrait améliorer son jeu, vous êtes d'accord ? Avec mon regard neuf, je partage un peu ce sentiment. Je pense que l'on est capable de mieux, on a les moyens de maîtriser encore mieux les matches et d'être un peu plus dominateur. "Valbuena ? Ça me fait chier pour lui, pour l'équipe et moi aussi" La blessure de Mathieu Valbuena, indisponible quatre à six semaines, est-il un gros coup dur pour l'OM ? Pour l'équipe, ça nous chagrine, pour lui aussi car il est blessé. Ça me fait chier pour lui, pour l'équipe et moi aussi à titre personnel parce qu'on commençait à se connaître. Il va encore falloir repartir sur de nouvelles bases. Même avant mon arrivée, on voyait très bien que Mathieu était très important dans cette équipe : il anime le jeu, il créé quelque chose dans cette équipe. On a besoin de joueurs qui créent. Là, on s'ampute un peu. C'est vrai qu'il me libérait pas mal d'espace et que j'apprécie jouer avec lui. Qui va le remplacer contre Monaco ? Ça, je n'en sais rien ! Ce n'est pas moi qui vais décider. Loïc Rémy, un joueur de style différent ? C'est vraiment deux profils différents, Loïc c'est surtout quelqu'un qui aime la profondeur, qui prend la profondeur, qui aime les espaces, alors que Mathieu est plus dans le petit jeu court, les passes, les combinaisons... Valbuena blessé à l'entraînement, il y a trop d'intensité ? Quelque fois il faut de la retenue quand même parce que ce n'est pas le but de se casser entre nous, mais je ne crois pas qu'il y ait ce souci là dans l'équipe. Même s'il y a une concurrence, ça reste assez sain, il n'y a pas de souci. Comment est le groupe aujourd'hui ? Quand je suis arrivé, psychologiquement ils étaient biens et ils le sont toujours. Là, il y a une spirale un peu meilleure car il y une série de victoires. "J'attends la liste (de l'équipe de France)" Vous vous attendez à quel type de match contre Monaco ? Ça va être un match rugueux, difficile parce qu'ils se sont fait remonter ces derniers temps, il y a eu du changement là-bas et on sait que quand il y a du changement, les joueurs ont envie de prouver des choses, il y a aussi des places à gagner dans les changements. Je m'attends à un match très difficile. Mais déterminés ou pas, nous on est remonté. Comment jugez-vous le parcours de Lille ? Lille, c'est beau ce qu'ils font. Au-delà de l'efficacité, ils ont beaucoup de beau jeu. J'aime ce genre de profil. Ils sont dans un rythme impressionnant, même si on savait qu'ils allaient faire un grand championnat, personne ne s'attendait à les voir là. L'OM reste favori pour le championnat ? Oui, sinon je ne serais pas venu, ça c'est sûr. Si c'est pour jouer les cinq premières places, c'est ce qu'on jouait un petit peu avec Rennes. Je n'ai jamais caché que ma priorité c'était l'étranger, et j'ai fait mon choix. Vous pensez déjà à la double confrontation contre Manchester en Ligue des Champions ? Oui, bien sûr c'est un match qu'on attend. Mais, j'essaye de penser dans l'ordre, il reste des matches avant. Et vous attendez la liste pour France-Brésil ? J'essaye de faire de bonnes prestations à Marseille, et j'attends la liste. Me montrer était le but en venant à Marseille, mais si je ne suis pas dans la liste, je continuerai de travailler.