Fanni embrasse l'OM

  • A
  • A
Fanni embrasse l'OM
Partagez sur :

Le feuilleton annoncé du mercato hivernal a trouvé son épilogue avant même l'ouverture officielle des hostilités. Un accord de principe a été trouvé ce mercredi entre Rod Fanni et l'OM, sur la base d'un contrat de deux ans et demi et moyennant une indemnité de transfert de 4 millions d'euros environ. Remplaçant du jeune Azpilicueta, le défenseur rennais tombe à pic. Marseille comptant bien l'aligner dimanche contre Lyon.

Le feuilleton annoncé du mercato hivernal a trouvé son épilogue avant même l'ouverture officielle des hostilités. Un accord de principe a été trouvé ce mercredi entre Rod Fanni et l'OM, sur la base d'un contrat de deux ans et demi et moyennant une indemnité de transfert de 4 millions d'euros environ. Remplaçant du jeune Azpilicueta, le défenseur rennais tombe à pic. Marseille comptant bien l'aligner dimanche contre Lyon. Fanni au chevet de l'OM et de Cesar en particulier, il ne manque guère que Marius pour compléter cette typique toile marseillaise. Depuis la rupture des ligaments croisés du genou gauche subie par le jeune Cesar Azpilicueta contre Montpellier, le 27 novembre dernier, l'OM s'était mis en quête d'un latéral droit, soucieux si possible de se renforcer avant même le mercato hivernal. Avec le seul Charles Kaboré pour alternative à ce poste, alors que le Burkinabé évolue naturellement à la récupération, l'urgence était il est vrai de rigueur. Notamment au vu de la perte de vitesse des Olympiens en championnat. Aussi le nom de Rod Fanni s'est-il très vite imposé aux Marseillais. Dans le viseur des dirigeants phocéens depuis l'été dernier - l'intéressé était alors courtisé par l'Atletico Madrid - le défenseur rennais demeurait sur les tablettes du champion de France, et bénéficiait toujours à ce jour d'un bon de sortie. L'affaire entendue avec le club breton, aux alentours de 4 millions d'euros, manifestement, alors que l'OM ne voulait initialement pas dépasser les 3 millions d'investissement, restait à trouver un accord avec le joueur. Une simple formalité, pensait-on, qui s'est néanmoins fait attendre. Dès dimanche au Vélodrome ? Réunis lundi dans un grand hôtel parisien, José Anigo, Antoine Veyrat, Rod Fanni et son agent Dominique Six, s'étaient quittés sans être plus avancés sur le dossier, laissant pessimiste le président Dassier et contrarié le représentant du Martégal de naissance. Car tandis que les Olympiens dénonçaient les exigences salariales déraisonnables de l'international tricolore (5 sélections), Dominique Six, lui, insistait sur la notion d'évolution, tant sportive que contractuelle, légitimement voulue par un joueur bientôt trentenaire (Fanni a célébré ses 29 ans il y a dix jours). Finalement, à force d'efforts réciproquement consentis, l'OM et Rod Fanni ont trouvé un accord de principe ce mercredi, sur la base d'un contrat de deux ans et demi selon le site officiel du club provençal. Un engagement évidemment soumis au bilan de la visite médicale. La paraphe apposée, les Marseillais auront jusqu'à vendredi soir pour envoyer à la Ligue de football professionnel (LFP) les documents nécessaires à la qualification du défenseur pour le choc de la 18e journée de L1. Dimanche, face à Lyon, l'OM compte bien en effet aligner sa nouvelle recrue. En l'absence de Stéphane Mbia et sans doute de Souleymane Diawara, celle-ci pourra être invitée à évoluer dans l'axe, ou à glisser directement vers la droite, à la place d'un Charles Kaboré appelé à pallier le forfait d'Edouard Cissé dans l'entrejeu. Une polyvalence appréciable.