Facile pour Lille, moins pour Paris

  • A
  • A
Facile pour Lille, moins pour Paris
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE EUROPA - Le PSG et Lille affronteront le Maccabi Tel-Aviv et Vaslui en barrages.

LIGUE EUROPA - Le PSG et Lille affronteront le Maccabi Tel-Aviv et Vaslui en barrages. Avant de rêver des poules, le Paris Saint-Germain et Lille vont devoir assurer lors du tour de barrages de la Ligue Europa. Le tirage au sort leur a réservé des fortunes diverses bien que les deux clubs français, protégés par le statut de tête de série, partiront avec les faveurs des pronostics les 19 et 26 août prochains. Le PSG, qui va retrouver la Coupe d'Europe après une année d'abstinence, aurait sans doute apprécié tirer les Ukrainiens de Simferopol ou les Chypriotes de l'Anorthosis Famagouste mais c'est le Maccabi Tel-Aviv qui se dressera sur sa route. Club historique en Israël, vingt fois champion national, le Maccabi, actuellement troisième de son championnat, ne se présentera pas comme une proie facile au Parc des Princes. Et les joueurs d'Antoine Kombouaré auront intérêt à bien négocier le match aller avant de se rendre au stade Bloomfield quinze jours plus tard. Si l'enceinte, de 16 500 places, n'a rien des plus grands stades du continent, la ferveur y est grande quand il s'agit de supporter les Jaune et bleu. Pour Paris, cette confrontation contre un club d'Israël ne rappelle pas forcément de bons souvenirs, quatre ans après les affrontements qui avaient eu lieu à l'extérieur du Parc lors de la venue de l'Hapoël Tel-Aviv et qui avaient causé la mort d'un supporter. De son côté Lille, qui à peu de choses près aurait pu être concerné par le tirage au sort de la Ligue des champions, découvrira le club roumain de Vaslui à qui il rendra visite au match aller. Un avantage de plus pour des Dogues qui partiront archi-favoris contre une équipe qui appartient à la première division roumaine depuis 2005 seulement. Finaliste de sa coupe nationale la saison dernière, le FC Vaslui compte un Français, le défenseur Stéphane Zubar, dans ses rangs mais apparaît trop limité pour chatouiller Eden Hazard et ses camarades. Mais les Lillois se méfieront tout de même, alertés par la mésaventure arrivée aux Montpelliérains au tour précédant face aux modestes Hongrois de Gyor.