Fabregas enfin au Barça

  • A
  • A
Fabregas enfin au Barça
Partagez sur :

Dimanche soir, Arsenal et Barcelone ont annoncé, via leur site officiel respectif, avoir trouvé un accord pour le transfert de Cesc Fabregas chez les Blaugrana. Le milieu espagnol a rejoint la Catalogne pour passer la visite médicale et signer son contrat ce lundi. Arsène Wenger, le coach des Gunners, s'est résolu à perdre sa vedette mais a tenu à la "remercier pour sa contribution" et à lui "souhaiter du succès" pour son avenir.

Dimanche soir, Arsenal et Barcelone ont annoncé, via leur site officiel respectif, avoir trouvé un accord pour le transfert de Cesc Fabregas chez les Blaugrana. Le milieu espagnol a rejoint la Catalogne pour passer la visite médicale et signer son contrat ce lundi. Arsène Wenger, le coach des Gunners, s'est résolu à perdre sa vedette mais a tenu à la "remercier pour sa contribution" et à lui "souhaiter du succès" pour son avenir. C'est désormais une certitude, Cesc Fabregas portera bien le maillot du FC Barcelone cette saison. Après des mois, voire des années de tractations, le Catalan quitte Arsenal, le club qui l'a révélé au plus haut niveau, pour rejoindre son ancienne pension. L'international espagnol de 24 ans n'a jamais caché son souhait de rejoindre un jour son club formateur, qu'il a quitté à l'âge de 16 ans pour Londres. Arsène Wenger ne semblait, jusqu'à présent, pas vraiment disposé à laisser partir son capitaine, joueur majeur de sa formation depuis 2004. Mais après sept ans de bons et loyaux services, le manager français ne pouvait décidément pas retenir plus longtemps son maître à jouer à qui il a tenu à souhaiter "bonne chance" pour la suite de sa carrière, rapporte le site officiel du club londonien. Une clause libératoire de 200 millions d'euros Le Barça a lui aussi officialisé la nouvelle via sa vitrine numérique en annonçant que le joueur avait passé la visite médicale ce lundi dans la capitale catalane avant de parapher son contrat jusqu'en 2016. La clause libératoire est fixée à 200 millions d'euros. De quoi réjouir son futur entraîneur Pep Guardiola, qui avait clairement indiqué son intention de le recruter, mais aussi ses futurs coéquipiers qu'ils côtoient déjà en sélection, Gerard Piqué et Carles Puyol. En fin de semaine dernière, ces derniers lui avaient en effet souhaité la bienvenue un peu en avance. Le champion d'Europe en titre tient ainsi une nouvelle recrue phare venue garnir un effectif toujours plus impressionnant. De son côté, Arsenal, qui semblait en fin de cycle après un exercice 2010-2011 décevant, récupère une manne financière sûrement très importante - le montant n'a pas été précisé -, que le club londonien va pouvoir réinvestir dans une ou plusieurs recrues. Reste désormais à savoir qui a le plus gagné dans la transaction.