"F1 circus" VS paysans indiens

  • A
  • A
"F1 circus" VS paysans indiens
@ REUTERS
Partagez sur :

F1 - Des agriculteurs ont prévu de manifester en marge du premier GP d’Inde de l’histoire.

C'est à un choc des cultures assez improbable auquel on devrait assister à la fin du mois d’octobre, à Greater Noida, près de New Delhi. D'un côté, le monde rutilant de la F1, qui prendra possession d'un circuit flambant neuf à 265 millions d'euros à partir du jeudi 27 octobre. De l'autre, des agriculteurs mécontents de l'indemnisation reçue pour leurs terres, achetées pour construire ledit circuit, et qui ont prévu de manifester et d'organiser des sit-in sur le site à partir du 23 octobre.

"Nous ne sommes pas opposés à la course, mais nous avons le sentiment d'avoir été sous-indemnisés dans cet accord", a souligné mardi le leader des agriculteurs Virender Dhada. Ce premier Grand Prix d'Inde de l'histoire est censé booster l'implantation de la F1 dans le pays. "Nous demandons seulement ce à quoi nous avons droit", ajoute Dhada. "Les autorités ont fait la sourde oreille face à nos revendications légitimes. Si elles souhaitent négocier avec nous maintenant, nous annulerons les manifestations prévues."

"Tout cela est une vaste plaisanterie"

De l'argent et un emploi. Voilà, en résumé, ce que demandent les agriculteurs, qui n'ont plus rien à cultiver. Ce type de conflit est relativement courant en Inde où la législation sur l'achat de terrain mène souvent à des situations confuses. L'organisateur de la course, JP Sports, s'est gentiment moqué des revendications des agriculteurs. "Tout cela est une vaste plaisanterie", a déclaré un dirigeant du groupe, qui a souhaité garder l'anonymat. "Les gens ne devraient pas prendre ces menaces au sérieux. Il y a tellement de choses en jeu avec ce Grand Prix, pour l'entreprise et pour le pays, pensez-vous que nous allons laisser une poignée d'agriculteurs le gâcher ?"

Et plutôt que d'évoquer une hausse de l'indemnisation, ce dirigeant a préféré avancer une hausse... du budget sécurité. "Nous avons dépensé 400 millions de dollars (environ 300 millions d'euros, ndlr) pour cette course, et s'il le faut, nous dépenserons quelques millions supplémentaires pour en assurer la sécurité. Nous ferons tout ce qu'il faudra pour que cet événement soit merveilleux." Pour ce faire, les organisateurs ont déjà annoncé la tenue d'un concert de Lady Gaga le soir de la course. Pas sûr que ça calme les agriculteurs.