Evra, le nouveau capitaine

  • A
  • A
Evra, le nouveau capitaine
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le latéral gauche devrait être capitaine durant la compétition.

EQUIPE DE FRANCE - Le latéral gauche devrait être capitaine durant la compétition.Appelé pour la première fois en équipe de France en août 2004, suite à la retraite internationale de Bixente Lizarazu à l'issue d'un Euro au Portugal douloureux pour les Bleus, Patrice Evra a depuis connu des expériences contrastées avec l'équipe de France, à l'image des résultats des Bleus depuis six ans. Certes, le latéral gauche apparaît aujourd'hui, avec ses 28 sélections, comme un cadre de la sélection tricolore, mais il n'a encore jamais vraiment su confirmer au niveau international ses formidables performances en club. Pour rappel, l'ancien Monégasque vient d'achever sa quatrième saison pleine avec Manchester United et dispose d'un palmarès particulièrement fourni outre-Manche: une Ligue des champions (2008), trois titres de champion d'Angleterre (2007, 2008, 2009) et trois Carling Cup (2006, 2009, 2010). Non retenu pour la Coupe du monde 2006, Patrice Evra était en revanche du fiasco de l'Euro 2008 avec les Bleus. Connu pour son franc-parler, il n'a jamais hésité à donner son avis sur les difficultés de l'équipe de France, notamment à l'issue de la piètre performance des Bleus en Suisse, mais a quasiment toujours conservé la confiance de Raymond Domenech, qui apprécie son état d'esprit. Un temps inquiété par Gaël Clichy pour une place de titulaire dans le couloir gauche, celui qui a grandi aux Ulis, comme un certain Thierry Henry, apparaît aujourd'hui indispensable. Pour preuve, Henry ayant confirmé son nouveau statut de remplaçant, le sélectionneur a choisi le Mancunien comme capitaine, et non William Gallas, qui postulait pourtant.Domenech: "Il a du caractère, il impose quelque chose""Il l'a été à Manchester, se justifiait Raymond Domenech à l'issue de la rencontre face au Costa Rica le 26 mai. Quant on connaît ce club et Ferguson.... Je n'ai fait que copier. Parce qu'il a du caractère, il impose quelque chose, il donne le ton. C'est un bon capitaine". De son côté, le principal intéressé, qui marche à l'affectif avec le public mais aussi avec ses entraîneurs - il avait été très affecté par le départ de Didier Deschamps de Monaco -, a apprécié la marque de confiance témoignée par le patron des Bleus. "Être capitaine, c'est une grosse fierté. Le coach me l'a dit dans le tunnel. Ce qui me fait plaisir, c'est de voir mes coéquipiers être fiers et contents pour moi. Je suis très fier ce soir (mercredi 26)", confiait-il à l'issue de la victoire des Bleus (2-1).Désireux d'imposer ou de retrouver "cette culture de la gagne" dans le camp tricolore, Patrice Evra compte sur cette Coupe du monde pour franchir un nouveau palier et donner encore plus d'ampleur à une carrière déjà bien remplie. C'est tout le mal qu'on lui souhaite...