Evian toujours plus haut

  • A
  • A
Evian toujours plus haut
Partagez sur :

Attendu au tournant sur la pelouse de Sedan, Evian a parfaitement négocié ce rendez-vous en allant s'imposer (4-1), vendredi au Stade Louis-Dugauguez. Portés par le triplé de Yannick Sagbo, les Haut-Savoyards confortent leur place de leader avec deux points d'avance sur Dijon, tombeur de Laval (2-0) dans une 30e journée de Ligue 2 marquée par six résultats nuls.

Attendu au tournant sur la pelouse de Sedan, Evian a parfaitement négocié ce rendez-vous en allant s'imposer (4-1), vendredi au Stade Louis-Dugauguez. Portés par le triplé de Yannick Sagbo, les Haut-Savoyards confortent leur place de leader avec deux points d'avance sur Dijon, tombeur de Laval (2-0) dans une 30e journée de Ligue 2 marquée par six résultats nuls. "On s'était fixé un capital de quatre points sur les deux matches de Troyes et d'Evian, on en est déjà à trois. Si on arrive à six, ce serait vraiment le top pour nous". Le "top" voulu par Nicolas Fauvergue, attaquant de Sedan, ne sera pas atteint, la faute au succès net et sans bavure obtenu vendredi par le leader haut-savoyard sur le terrain de Louis-Dugauguez. Les Sangliers y ont pourtant cru, eux qui ont mené au score durant une vingtaine de minutes après l'ouverture du score signée Yoann Court, efficace à la conclusion d'un contre mené par Kassim Abdallah (1-0, 15e). Mais ETG n'aura jamais paniqué, parvenant même à renverser une situation mal embarquée en l'espace de sept petites minutes. Sur leur première occasion, les visiteurs égalisent par l'intermédiaire de Yannick Sagbo, héros de la soirée. Le joueur prêté par l'AS Monaco fait parler sa vitesse avant de faire trembler les filets d'un plat du pied droit (1-1, 36e). Dans la foulée, Aldo Angoula place sa tête à la réception d'un coup franc et permet à l'ancien Croix de Savoie de prendre les devants (1-2, 43e). Les Sedanais ont pris un coup derrière la tête et ne s'en relèveront pas puisque le deuxième acte donne lieu au festival Sagbo. Le natif de Marseille profite d'abord d'un mauvais renvoi de la défense ardennaise pour réaliser une reprise de volée victorieuse (1-3, 65e), avant de signer un triplé grâce à un nouveau plat du pied qui trompe Benoît Costil (1-4, 72e). Fort de son 13e succès de la saison, le promu n'en finit plus de surprendre et confirme qu'il est un candidat plus que jamais sérieux à la montée en renforçant sa première place. Le Mans, encore raté Un fauteuil de leader qui est désormais dans le viseur de Dijon, nouveau dauphin provisoire après sa victoire obtenue aux dépens de Laval. S'ils pourront être doublés par Ajaccio lundi, en cas de résultat favorable des Corses à Tours, les joueurs de Patrice Carteron n'ont pas tremblé face aux Tangos (2-0), empochant la mise grâce aux réalisations d'Eric Bautheac (9e) et de Raphaël Caceres (68e). Le DFCO n'a pas dit son dernier mot et reste en lice pour une promotion à l'étage supérieur. Un objectif toujours affiché par Le Mans, qui reste pourtant décidément muette, en atteste son troisième nul et vierge de rang à Istres (0-0). Les Sarthois, incapables de s'imposer depuis maintenant sept rencontres, vont vite devoir retrouver la recette du succès pour ne pas aller au-delà de grandes désillusions. Les autres matches de la soirée ont été placés sous le signe du partage, celui des points, puisque les rencontres Grenoble-Reims (1-1), Châteauroux-Nantes (0-0), Nîmes-Le Havre (1-1), Clermont-Troyes (2-2) et Angers-Metz (0-0) ont toutes accouché d'un résultat nul.