Evian a eu chaud

  • A
  • A
Evian a eu chaud
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 2 - Evian arrache le nul contre Ajaccio (1-1) en clôture de la 6e journée.

LIGUE 2 - Evian arrache le nul contre Ajaccio (1-1) en clôture de la 6e journée. "Ce soir, on peut rentrer frustrés." Carl Medjani, devant les caméras d'Eurosport, nourrissait quelques regrets après le match nul rapporté par Ajaccio de son déplacement sur la pelouse d'Evian Thonon Gaillard (1-1), lundi soir, en clôture de la 6e journée. Dans l'absolu, ce point n'est pas malvenu pour les Corses, relégables avant de visiter le promu savoyard, leader durant les cinq premières journées. Mais c'est le scenario de la partie qui laissera un gout d'inachevé aux joueurs de l'ACA. "Sur la physionomie, on a quatre ou cinq occasions franches, reprend Carl Medjani. Il faut les mettre au fond, c'est le football. On rentre déçus. On avait envie de faire une grosse prestation. Malgré le résultat, on a fait une belle partie. C'est la chance et la réussite du leader..." C'est aussi et surtout le talent d'un homme, Bertrand Laquait, qui, après l'ouverture du score rapide de Richard Socrier (1-0, 12e), a gardé l'ETG dans la rencontre en multipliant les parades devant Rivière (60e, 54e) et Socrier (78e). Avant l'égalisation du promu savoyard, à deux minutes de la fin. "On est juste contents de ne pas avoir perdu, avouera l'ancien gardien de Charleroi. Il va falloir qu'on progresse à domicile (deuxième match sans victoire pour Evian à Annecy, ndlr). Ça aurait été décevant pour moi de perdre ce match 1-0." L'autre héros de la rencontre s'appelle Aldo Angoula. Là où Adnane (20e), Lacour (43e) et Bouby (59e) avaient manqué de précision dans le dernier geste, le défenseur de 28 ans, coupable sur l'ouverture du score de Socrier, est venu placer sa tête sur un corner en toute fin de match (1-1, 88e). Histoire de poursuivre le bon début de saison de l'ETG, dauphin de Tours au classement.