Europcar à vélo

  • A
  • A
Europcar à vélo
@ Montage Maxppp
Partagez sur :

CYCLISME - La société de location de voitures va financer l'équipe de Jean-René Bernaudeau.

Les derniers événements dans le monde du cyclisme - contrôle anormal d'Alberto Contador, contrôle positif d'Ezekiel Mosquera - n'ont pas dû aider Jean-René Bernaudeau lors de ses derniers jours de négociation. Depuis plusieurs mois maintenant, le manager français s'était mis en chasse d'un sponsor pour remplacer Bbox Bouygues Telecom, qui ne rempile pas la saison prochaine. Et il a fini par trouver.

Le Vendéen a annoncé ce samedi que le groupe de location de voitures Europcar a décidé de s'engager pour trois ans avec son équipe. "En s'associant avec Jean-René Bernaudeau et son équipe que nous connaissons bien pour ses résultats sportifs et les valeurs humaines qu'ils véhiculent, le Groupe Europcar sera heureux de faire vivre cette entreprise sportive en y associant ses collaborateurs, ses partenaires et ses clients", a affirmé le directeur général du groupe Europcar, Philippe Guillemot, dans un communiqué.

Née en 2000, l'équipe de Bernaudeau a été successivement parrainé par Bonjour (2000-2002), Brioches la Boulangère (2003 et 2004) et enfin Bouygues Telecom, devenu BBox par la suite, entre 2005 et 2010. Le manager n'a pas révélé le montant du budget de sa formation, qui sera organisée autour du vainqueur du GP de la montagne sur le dernier Tour de France, Anthony Charteau, des jeunes Cyril Gautier et Pierre Rolland, et de Thomas Voeckler.

Voeckler renonce à Cofidis

Devant l'absence de repreneur pour l'équipe Bbox, le champion de France avait annoncé vendredi soir qu'il pourrait s'engager avec Cofidis. Avec ce contrat de dernière minute proposé par Europcar, Voeckler a décidé, comme il l'avait laissé entendre, de rester aux côtés de Bernaudeau, avec lequel il a débuté. "On ne repartira pas avec un budget extraordinaire mais l'aventure humaine continue", s'est félicité Voeckler. Son choix, bien sûr, avive les regrets du manager de Cofidis, Eric Boyer.

"Thomas a pris la décision de ne pas signer et c'est regrettable. On lui avait fait une proposition précise et très correcte pour la suite de sa carrière. Je pense que personne ne pouvait lui proposer de meilleures conditions pour poursuivre sa carrière", a-t-il expliqué dans la matinée, avant l'annonce de Bernaudeau. Voeckler a fait toute sa carrière sous la direction du dirigeant vendéen auquel il est très attaché. Avec le départ de Pierrick Fédrigo vers la FDJ, l'Alsacien sera donc l'incontestable leader de l'équipe Europcar.