Euro 2012: Les jeux sont faits

  • A
  • A
Euro 2012: Les jeux sont faits
Partagez sur :

A l'image de la Bosnie, qui a cru longtemps en son destin au Stade de France, le Portugal devra passer par les barrages, battu au Danemark (2-1), pour aller à l'Euro 2012. L'Estonie s'en réjouit, au contraire, bénéficiant du revers de la Serbie. C'est terminé en revanche pour la Belgique et l'Ecosse. La Suède, elle, passe directement au titre de meilleur deuxième.

A l'image de la Bosnie, qui a cru longtemps en son destin au Stade de France, le Portugal devra passer par les barrages, battu au Danemark (2-1), pour aller à l'Euro 2012. L'Estonie s'en réjouit, au contraire, bénéficiant du revers de la Serbie. C'est terminé en revanche pour la Belgique et l'Ecosse. La Suède, elle, passe directement au titre de meilleur deuxième. GROUPE E Qualifiés: Pays-Bas et Suède Vainqueur mardi à domicile des Pays-Bas (3-2) au Rasundastadion de Solna grâce à des buts signés Källström (15e), Larsson (52e) et Toivonen (53e), la Suède termine deuxième du groupe E, à trois points des Néerlandais déjà qualifiés pour l'Euro 2012. Grâce à ce succès, les hommes d'Erik Hamren se qualifient également directement en tant que meilleurs deuxièmes de ces éliminatoires, une des excellentes affaires de la soirée. Dans les autres matches, Saint-Marin a concédé sa 10e défaite en 10 journées en Moldavie (4-0) alors que la Hongrie est restée muette sur ses terres devant la Finlande (0-0). GROUPE A Qualifié: Allemagne. En barrages: Turquie La marche était trop haute pour les Diables Rouges. Hazard et ses coéquipiers se trouvaient dans la quasi obligation de s'imposer à Dusseldorf pour accrocher la deuxième place du groupe, qualificative pour les barrages. Une mission délicate quand on connaît la force de l'Allemagne dans cette campagne et surtout sa détermination à ne rien lâcher bien que première équipe qualifiée de la zone Europe. Les hommes de Joachim Löw ont assommé leurs adversaires en réalisant le break en moins de quatre minutes par Özil (30e) et Schürrle (33e). Et pour se mettre définitivement à l'abri, Gomez remettait une couche en début de seconde période (3-0, 48e) avant la réduction du score de Fellaini (3-1, 86e). Ce 10e succès en 10 journées a fait le bonheur des Turcs, vainqueurs de l'Azerbaidjan. L'équipe de Guus Hiddink part en barrages après sa victoire 1-0 sur un but de Burak Yilmaz. GROUPE B Qualifié: Russie. En barrages: Eire Deux ans après le douloureux souvenir de la main de Thierry Henry qui l'avait privée du Mondial sud-africain, l'Eire retrouve les barrages d'une compétition internationale à l'occasion de l'Euro 2012. Les Britanniques ont ainsi décroché la deuxième place en dominant sans surprise les Arméniens (2-1). Une victoire facilitée notamment par l'expulsion du gardien Berezovski dès la 26e minute. Ce qui n'empêcha pas à l'ex-république soviétique de marquer à l'heure de jeu par son jeune attaquant Mkhitaryan (22 ans). Le joueur du Shakhtar Donetsk a inscrit à Dublin son 6e but en qualifications. L'ex-grande soeur, la Russie, a conservé de son côté logiquement la première place du groupe par une victoire sur Andorre (6-0) GROUPE C Qualifié: Italie. En barrages: Estonie C'est une des sensations de la soirée. La défaite de la Serbie de Stankovic concédée sur le terrain de la Slovénie du capitaine et ex-marseillais, Cesar, (1-0), envoie l'Estonie, exempte ce mardi soir, en barrages de l'Euro 2012, grâce à sa place de deuxième d'un groupe C dominée par l'Italie. La Squadra Azzurra s'est imposée de son côté contre l'Irlande-du Nord (3-0) avec notamment un doublé de Cassano (21e, 53e). GROUPE D Qualifié: France En barrages: Bosnie Il y a du suspense et un peu de crainte du côté des Français mais ils ne s'attendaient certainement pas une promenade de santé devant la Bosnie. La formation de Safet Susic a longtemps cru à la qualification directe mais le penalty transformé par Nasri la contraint à passer par les barrages (lire La France composte son ticket GROUPE F Qualifié: Grèce. En barrages: Croatie En s'imposant quatre jours plus tôt à domicile devant la Croatie (2-0), la Grèce avait fait le plus dur, se disait-on, pour obtenir son billet direct pour l'Euro. Il suffisait alors à Karagounis et ses hommes d'un nul en terre géorgienne. Mais à moins d'un quart d'heure de la fin, le scénario avait tourné au vinaigre. La Géorgie menait 1-0 et la Croatie, dans le même temps reprenait provisoirement la 1ere place du groupe en dominant la Lettonie (2-0). Fotakis (79e) et Charisteas (85e) ont heureusement renversé la vapeur et évité des barrages que disputeront le Lyonnais Lovren et ses camarades, victorieux de leur côté (2-0). Enfin, Israël a terminé sa campagne par une victoire, en terre maltaise (0-2). La formation de Luis Fernandez se classe au final 3e du groupe F, insuffisant pour partir en Pologne et Ukraine l'année prochaine. Un argument qui a poussé le président de la Fédération israélienne de football à se séparer de l'ex-entraîneur du PSG. GROUPE G Qualifié: Angleterre. En barrages: Monténégro. Les jeux étaient déjà faits avant mardi, avec la qualification des Anglais obtenue vendredi chez des Monténégrins (2-2) assurés de terminer barragiste. La défaite de ces derniers en Suisse (2-0) suite à des buts signés de Derdiyok et de l'ex-Lillois Lichtsteiner. L'autre match de la poule a vu la Bulgarie s'incliner à Sofia devant le Pays de Galles, la faute à une réalisation du gaucher de Tottenham, Gareth Bale. GROUPE H Qualifié: Danemark. En barrages: Portugal Le Parken Stadion de Copenhague a soutenu comme il fallait son équipe, victorieuse 2-1 du Portugal, à l'occasion de cette dernière journée de qualifications. Les Danois privent les Oranje d'un Grand Chelem (9 victoires avant mardi soir) mais surtout valident leur billet direct pour la compétition continentale alors que Ronaldo et ses coéquipiers se contentent de la deuxième place de la poule H, synonyme de barrages. La Norvège, vainqueur de Chypre (3-1), termine avec le même nombre de points (16) que les Portugais mais une différence de buts générale inférieure. GROUPE I Qualifié: Espagne. En barrages: République tchèque La République tchèque comptait sur l'Espagne pour s'offrir une place en barrages. Elle a eu raison car les champions du monde, déjà qualifiés, ont joué le jeu devant l'Ecosse (3-1) grâce à des buts de Silva (6e, 44e) et Villa (54e). Ce succès permet aux Tchèques, victorieux en Lituanie (1-4), de passer les Ecossais au classement du groupe (2e).