Eto'o relance l'Inter

  • A
  • A
Eto'o relance l'Inter
Partagez sur :

Sans brio mais avec réalisme, l'Inter Milan s'est imposée sur la pelouse de Cagliari (1-0), ce dimanche midi, lors de la 7e journée de Serie A. Un succès qui permet aux Nerazzurri de rebondir après deux matches sans victoire en championnat. La Lazio Rome a repris la tête à l'AC Milan grâce à son succès à Bari (2-0).

Sans brio mais avec réalisme, l'Inter Milan s'est imposée sur la pelouse de Cagliari (1-0), ce dimanche midi, lors de la 7e journée de Serie A. Un succès qui permet aux Nerazzurri de rebondir après deux matches sans victoire en championnat. La Lazio Rome a repris la tête à l'AC Milan grâce à son succès à Bari (2-0). Des cris et des slogans racistes dans un stade, Samuel Eto'o en a tellement entendu dans sa carrière qu'il ne tique même plus. Ceux des supporters de Cagliari, ce dimanche midi en Sardaigne, l'ont sans doute touché mais ils ne l'ont pas atteint plus que ça. La preuve, l'attaquant camerounais les a fait taire d'une frappe de vingt mètres peu avant la mi-temps qui a permis à l'Inter Milan de reprendre sa marche en avant (1-0), lors de la 7e journée. Après deux résultats défavorables en Serie A - une défaite contre l'AS Roma (0-1) et un nul face à la Juventus Turin (0-0) -, et avant la réception de Tottenham en Ligue des champions, cette victoire fait du bien aux Nerazzurri, qui rejoignent l'AC Milan, tombeur du Chievo Vérone la veille (3-1), en tête du championnat italien avec 14 points au compteur. La Lazio Rome, qui s'est imposée dans la soirée sur la pelouse de Bari (2-0) grâce à Hernanes (52e) et Floccari (61e), reste elle en tête du classement. Si les joueurs de Rafael Benitez retiendront les trois points avant tout, et ils auront raison vu la pauvreté des débats, comment ne pas souligner une fois encore la bêtise de ces pseudo-supporters, qui se sont fait tellement remarquer que la rencontre a été brièvement interrompue. Trois minutes seulement après avoir donné le coup d'envoi, l'arbitre s'est approché du banc de touche et les responsables du club local ont lancé par haut-parleur à un appel à cesser les slogans, le match reprenant peu après. Une interruption qui fait date. L'arbitre interrompt le match à cause des cris racistes, une première C'est en effet la première fois qu'un arbitre applique le nouveau règlement mis en place par la fédération italienne, qui permet à un officiel de suspendre le déroulement de la rencontre en cas d'incidents racistes. L'instance transalpine a pris ces mesures à la suite, il y a deux ans, d'insultes proférées à l'encontre du buteur noir de... l'Inter Milan Mario Balotelli, aujourd'hui à Manchester City, lors d'un match à Turin contre la Juve. La saison dernière, plusieurs clubs ont été sanctionnés financièrement pour des slogans racistes lancé par leur public, mais aucun match n'avait jusqu'à présent été interrompu. Il fallait bien que ça arrive... Heureusement qu'à la 39e minute de jeu, un éclair de Samuel Eto'o, repositionné dans l'axe de l'attaque en l'absence de Diego Milito, a inscrit son sixième but en sept matches de championnat. Sans quoi cette rencontre ne se serait résumée qu'en quelques chants infects et nauséabonds. L'avant-centre africain des quintuples champions d'Italie, par ailleurs vainqueurs de la Ligue des champions la saison dernière, a donné la meilleure des réponses à ceux qui l'ont conspué. Ce qui ne risque pas de les calmer pour autant. Et c'est bien dommage.