Eto'o prend quinze matches ferme

  • A
  • A
Eto'o prend quinze matches ferme
Partagez sur :

Considéré comme l'un des initiateurs du boycott du match amical contre l'Algérie le 15 novembre dernier, Samuel Eto'o a été suspendu quinze matches par la Fédération camerounaise. Une lourde peine qui pourrait contraindre l'ancien artificier intériste à mettre un terme à sa carrière internationale. De son côté, le capitaine adjoint Eyong Enoh Takang a écopé de deux matches de suspension. Les deux joueurs ont dix jours pour faire appel.

Considéré comme l'un des initiateurs du boycott du match amical contre l'Algérie le 15 novembre dernier, Samuel Eto'o a été suspendu quinze matches par la Fédération camerounaise. Une lourde peine qui pourrait contraindre l'ancien artificier intériste à mettre un terme à sa carrière internationale. De son côté, le capitaine adjoint Eyong Enoh Takang a écopé de deux matches de suspension. Les deux joueurs ont dix jours pour faire appel. On peut donc s'attaquer à Dieu ? Véritable prophète en son pays, le Camerounais Samuel Eto'o a été suspendu quinze matches par sa fédération après avoir convaincu ses partenaires de boycotter la rencontre amicale du 15 novembre dernier en Algérie. La veille, l'attaquant de l'Anzhi Makhachkala avait incité ses partenaires de sélection à ne pas prendre l'avion à Marrakech (où les Lions Indomptables venaient de soulever la LG Cup) devant les mener vers le stade du 5-juillet, censé afficher complet. En cause : une histoire de primes "de présence" qui avait conduit les joueurs à rédiger un communiqué. "Considérant l'absence de prime de présence, prime qui est une institution à chacun de leurs regroupements, considérant que le problème de paiement de la prime a été posé depuis une semaine et qu'aucune solution n'y a été apportée [...] Les joueurs ont décidé de ne pas effectuer le déplacement d'Alger en vue de participer au match prévu le 15 novembre contre l'Algérie", avaient-ils écrit. Mais le problème avait évidemment dépassé les frontières camerounaises. Forcément lésée par cette volte-face de dernière minute, la fédération algérienne avait réclamé un million d'euros de dédommagement auprès de la Fifa. Avec la perspective de récupérer l'argent perdu lors du remboursement effectué concernant la vente des billets et des droits télés. Son homologue camerounaise ne pouvait donc pas restée les bras croisés et passer l'éponge, comme souvent lorsque Samuel Eto'o fait des siennes. Ce dernier manquera donc plusieurs rencontres comptant pour les éliminatoires du Mondial 2014. Mais pas celles de la Coupe d'Afrique des nations 2012, les Lions Indomptables n'étant pas parvenus à se qualifier. Le vice-capitaine, Eyong Enoh, a pour sa part écopé d'une suspension de deux matches.