Et si Ronaldinho revenait au PSG ?

  • A
  • A
Et si Ronaldinho revenait au PSG ?
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Un site italien annonce le possible transfert du Brésilien au PSG pour 8 millions.

Actuellement en délicatesse à l'AC Milan, où il est cantonné au banc des remplaçants, Ronaldinho pourrait changer d'air cet hiver. Et atterrir au... PSG où, en deux saisons, entre 2001 et 2003 (26 buts en 77 matches), il a alterné l'exceptionnel (ses gestes techniques, les clasicos face à l'OM, son but à Guingamp) et le moins bon (mésentente avec son entraîneur, Luis Fernandez, sorties nocturnes, aucun titre gagné en deux ans).

Mais il a laissé un souvenir indélébile chez les supporters, comme le prouve sa place de n°3 dans le vote des plus grands joueurs de l’histoire du club (derrière Pauleta et Raï). La rumeur - car pour le moment, il ne s'agit que d'une rumeur - prend sa source dans un écho publié sur le site Internet de Mediaset. Quand on sait que ce bouquet a été créé par Silvio Berlusconi, propriétaire du club rossonero, cela prend tout de suite un poids plus conséquent.

Ronaldinho inscrit l’un de ses plus beaux buts face à Bordeaux :

D'après cet article, l'AC Milan souhaiterait récupérer 8 millions d'euros sur le transfert du Brésilien. "Un club européen serait intéressé" et cela serait le PSG. Deux clubs brésiliens, le Gremio, où il a débuté, et Flamengo, seraient également sur les rangs mais n'apporteraient pas les mêmes garanties financières et sportives. Agé de 30 ans, "Ronnie" rêve toujours de disputer la Coupe du monde 2014 dans son pays. Non retenu pour le dernier Mondial, il a été rappelé en Seleçao pour un match amical face à l'Argentine en novembre dernier.

Côté parisien, cette rumeur de transfert est à mettre en parallèle avec les vélleités de départ de Stéphane Sessegnon. Le départ du Béninois libérerait les dirigeants parisiens d'un gros salaire et permettrait une rentrée d'argent frais. Néanmoins, il est évident que si le PSG est intéressé, cela tient plus de l'envie que de la nécessité. Car avec Nenê sur la gauche et Ludovic Giuly sur la droite - et aussi Guillaume Hoarau, Mevlut Erding et Mathieu Bodmer-, tout fonctionne bien en attaque (2e de Ligue 1 avec 30 buts). Mais si jamais le PSG parvenait, in fine, à faire revenir le Ballon d'Or FF 2005, nul doute qu'Antoine Kombouaré saurait lui trouver une place dans le dispositif tactique...