Et si Loeb prolongeait le plaisir ?

  • A
  • A
Et si Loeb prolongeait le plaisir ?
Partagez sur :

Sébastien Loeb retraité des baquets dès 2012, l'idée demeure difficile à admettre tant l'Alsacien aura marqué, et marque au quotidien, l'histoire du WRC. Pour Olivier Quesnel, cette perspective n'est pas plus acceptable que pour un autre. Aussi le directeur de Citroën Racing veut croire dans une nouvelle prolongation de contrat de son champion. L'intéressé lui-même n'excluant rien à ce jour.

Sébastien Loeb retraité des baquets dès 2012, l'idée demeure difficile à admettre tant l'Alsacien aura marqué, et marque au quotidien, l'histoire du WRC. Pour Olivier Quesnel, cette perspective n'est pas plus acceptable que pour un autre. Aussi le directeur de Citroën Racing veut croire dans une nouvelle prolongation de contrat de son champion. L'intéressé lui-même n'excluant rien à ce jour. "Une retraite, il faut la préparer. Il faut se dire: « Je fais quoi après ? » Pour ma part, je n'y ai pas encore pensé." Ces mots sont de Sébastien Loeb, prononcés au soir de son sacre mondial en Alsace, le septième de son exceptionnelle carrière. Un mois et demi, deux rallyes et une fin de saison se sont écoulés depuis et le flou demeure. Pressentie comme sa dernière année de compétition, la saison 2011 pourrait être celle du renouveau et finalement de la relance pour le septuple champion du monde en titre. Olivier Quesnel, le directeur de Citroën Racing, en est convaincu: Sébastien Loeb est encore loin de la retraite anticipée, en particulier si la gagne est au rendez-vous lors du prochain exercice. "Vous ne pouvez pas être certain qu'il se retirera en 2011, lance-t-il sur le site officiel du WRC. Si Seb est aussi performant l'année prochaine, il restera en 2012. Mais s'il rencontre des problèmes, s'il commence à perdre, ou s'il pense qu'il n'est pas le meilleur, alors il s'arrêtera. Pour l'instant, il n'a pas encore réfléchi à son avenir. Il est probable qu'il s'amuse toujours autant." L'intéressé confirme les propos de son patron, jusque dans le choix des mots: "Si je m'amuse toujours, pourquoi ne pas continuer ? La seule chose que je peux vous dire, c'est que je ne continuerai pas encore longtemps, ça c'est certain !" Et l'Alsacien d'ajouter: "Je ne sais pas ce que je ferai en 2012. Je roulerai l'année prochaine et je réfléchirai en cours de saison." Or, nouvelle réglementation et nouvelle monture obligent, cette fameuse saison 2011 risque fort d'être enthousiasmante. "Si je comptais partir, je n'aurais pas réalisé tout le travail que j'ai fait sur la nouvelle voiture. L'année prochaine sera très intéressante", admet Sébastien Loeb. Une manière d'anticiper sa future prolongation de contrat ?