Et pendant ce temps-là, Anelka...

  • A
  • A
Et pendant ce temps-là, Anelka...
@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT - Le joueur de Chelsea a profité de la trêve internationale pour se reposer. Loin des Bleus.

Karim Benzema a joué 165 minutes sur les deux matches de l'équipe de France, au Luxembourg (2-0) et face à la Croatie (0-0). Le seul (autre) avant-centre tricolore de niveau international n'était pas convié. Et pour (double) cause, Nicolas Anelka (14 buts en 69 sélections) a pris sa retraite internationale et a été suspendu 18 matches par la fédération française de foot en août dernier, après avoir insulté Raymond Domenech dans le vestiaire de France-Mexique, le 17 juin 2010.

Pendant que son coéquipier en club, Florent Malouda, suait sang et eau sur son côté gauche (ou pas d'ailleurs), lui se la coulait douce. Où ça ? Puet-être bien à Paris... "Ça ne me manque pas (les matches internationaux ndlr), je suis content d'être loin de tout ça", confie Anelka dans un entretien au site officiel de Chelsea. "Tu peux avoir une vie de famille normale, aller à Paris quand tu le souhaites, avec ta famille. C'est parfait, mais j'ai déjà connu ça quand je jouais à City et au début à Bolton (entre avril 2002 et novembre 2005, il n'a pas porté une seule fois le maillot bleu ndlr), donc je connais cette situation et j'aime ça. Je ne pense pas du tout à l'équipe nationale ou à jouer des matches."

Manchester United en tête

Au contraire, Anelka trouverait même dans cette vie loin des Bleus une façon de booster ses performances avec les Blues. "Bien sûr que ça peut aider de ne pas jouer", souligne-t-il. "Il y a moins de matches. Tu peux te reposer et penser à autre chose pendant une ou deux semaines puis revenir en club plein de fraîcheur."

Malgré l'arrivée de Fernando Torres lors du mercato hivernal, le n°39 de Chelsea continue d'être régulièrement aligné par Carlo Ancelotti. Ce fut le cas notamment lors du choc contre Manchester United, le 1er mars dernier (2-1), un club que Chelsea va retrouver en quarts de finale de la Ligue des champions les 6 et 12 avril prochains. "Ces deux matches contre Manchester United vont ressembler à des matches de Premier League. Nous les avons déjà affrontés tellement de fois", regrette-t-il, visiblement plus que le maillot de l'équipe de France...