Et deux qui font trois...

  • A
  • A
Et deux qui font trois...
Partagez sur :

L'équipe de France de natation, qui laissé ses cadres au repos en vue des Mondiaux de Dubaï (15-19 décembre), n'aura récolté que trois médailles lors des Championnats d'Europe en petit bassin d'Eindhoven, loin du bilan de l'Allemagne ou des Pays-Bas. Déjà troisième du 200m quatre nages jeudi, Lara Grangeon a décroché une deuxième médaille de bronze sur 400m quatre nages tandis que Sophie de Ronchi a pris l'argent sur 100m brasse à un centième de l'or. A noter la défaite de Paul Biedermann sur 200m nage libre...

L'équipe de France de natation, qui laissé ses cadres au repos en vue des Mondiaux de Dubaï (15-19 décembre), n'aura récolté que trois médailles lors des Championnats d'Europe en petit bassin d'Eindhoven, loin du bilan de l'Allemagne ou des Pays-Bas. Déjà troisième du 200m quatre nages jeudi, Lara Grangeon a décroché une deuxième médaille de bronze sur 400m quatre nages tandis que Sophie de Ronchi a pris l'argent sur 100m brasse à un centième de l'or. A noter la défaite de Paul Biedermann sur 200m nage libre... Evidemment, le bilan est maigre. En repartant d'Eindhoven avec trois médailles seulement, la délégation française est loin de rivaliser avec les deux nations dominatrices de cet euro en petit bassin, que sont l'Allemagne et les Pays-Bas, détentrices de 22 médailles chacune, avec un léger avantage à nos voisins d'outre-Rhin au nombre de titres (10 contre 9). Mais avec une délégation qui ne comptait que quinze membres, il ne fallait certainement pas attendre beaucoup plus côté tricolore de cette compétition, placée à un peu plus de quinze jours des Mondiaux, qui se dérouleront à Dubaï du 15 au 19 décembre. Une compétition mondiale à laquelle prendront alors part tous les cadres de l'équipe de France, si brillants à Budapest en août dernier, où les Bleus avaient remporté 23 médailles. Pour les membres présents en terre hollandaise, l'objectif était de poursuivre leur progression et d'emmagasiner l'expérience de grandes compétitions. Dans cette optique, les performances de Lara Grangeon et Sophie De Ronchi sont donc encourageantes. La première nommée repart d'ailleurs d'Eindhoven avec deux breloques autour du cou, toutes deux du même métal, le bronze, sur 200 et 400 mètres 4 nages. A 19 ans, la pensionnaire du Cercle des Nageurs Calédoniens ne regrettera donc pas son séjour batave. Pas plus que Sophie De Ronchi, qui n'a manqué l'or sur 100 mètres brasse que pour un petit centième de seconde. Frustrant, mais une deuxième place européenne constitue bien plus qu'un lot de consolation. Rendez-vous à Dubaï Les nageurs ayant marqué cette compétition sont cependant à aller chercher à l'étranger, en Allemagne notamment, où Inge Dekker a glané pas moins de quatre titres européens. Même moisson pour la nouvelle femme forte du sprint européen, Ranomi Kromowidjojo, elle aussi titrée quatre fois dans le bassin de la piscine Pieter Van den Hoogenband. Chez les hommes, Stanislav Donets a su tirer son épingle du jeu parmi la meute germano-néerlandaise. Le Russe a décroché deux titres, sur 50 et 100 m dos, établissant au passage un nouveau record d'Europe sur la plus courte distance. Ce qui laisse augurer d'une belle bagarre à Dubaï dans trois petites semaines. Avec cette fois des nageurs français qui auront leur mot à dire.