Et de deux !

  • A
  • A
Et de deux !
Partagez sur :

Charles Pic ne sera pas le seul Français engagé en F1 la saison prochaine au volant de sa Marussia-Virgin. Après deux années de disette, 2012 verra deux pilotes tricolores investir les paddocks. Vendredi matin, Lotus a confirmé la titularisation de Romain Grosjean, de retour aux sources après un passage éclair et amer il y a deux ans. L'intéressé fera équipe avec Kimi Räikkönen, aux dépens de Vitaly Petrov et Bruno Senna.

Charles Pic ne sera pas le seul Français engagé en F1 la saison prochaine au volant de sa Marussia-Virgin. Après deux années de disette, 2012 verra deux pilotes tricolores investir les paddocks. Vendredi matin, Lotus a confirmé la titularisation de Romain Grosjean, de retour aux sources après un passage éclair et amer il y a deux ans. L'intéressé fera équipe avec Kimi Räikkönen, aux dépens de Vitaly Petrov et Bruno Senna. Voilà deux ans que le pilote français se faisait rare voire inexistant en F1, tout juste cantonné à un travail de l'ombre guère gratifiant, dans les coulisses des paddocks. L'éclaircie est pour 2012, d'ores et déjà garantie par les titularisations annoncées de Charles Pic chez Marussia-Virgin et de Romain Grosjean chez Lotus. Un team Lotus-Renault rebaptisé qui a décidé de donner à ce dernier la seconde chance qu'il méritait, lui le champion GP2 en titre. En 2009, Romain Grosjean avait réalisé ses premiers tours de roues parmi l'élite, remplaçant au pied levé d'un certain Nelson Piquet Jr et ainsi titularisé au sein de l'écurie Renault sept Grands Prix durant. Jamais alors il ne put percer au-delà de la 13e place, lesté par une monoplace poussive que Fernando Alonso même ne parvint à sublimer. Contraint d'en passer par les cases GT, Auto GP puis GP2 pour se refaire un moral et une réputation, le jeune homme de 25 ans a su renaître de ses cendres. Soutenu par Genii Capital et Gravity Sport Management, la pépinière du losange, plébiscité par un Eric Boullier qui ces derniers mois n'a cessé de vanter ses mérites, Romain Grosjean est de retour aux affaires, officiellement, selon un communiqué diffusé ce vendredi matin par la future écurie Lotus. "Revenir à Enstone dans la peau d'un pilote titulaire me donne le sentiment de rentrer à la maison. Je ne décevrai pas, assure le Franco-Suisse, Genevois de naissance. J'ai déjà un grand sourire à la perspective de me retrouver au volant de la voiture l'année prochaine. Je me sens vraiment privilégié de me voir offrir cette opportunité." "Je suis un pilote beaucoup plus complet" "Au cours des douze derniers mois, Romain a montré beaucoup de maturité à travers ses victoires en GP2 et sa progression en tant que troisième pilote avec nous, souligne de son côté Eric Boullier, le manager de l'ancien team estampillé Renault. Il nous a impressionnés lors des séances d'essais libres auxquelles il a participé avec nous à Abou Dhabi et au Brésil. Je suis convaincu que le fait de le retenir comme un de nos titulaires nous aidera dans notre processus de reconstruction." En novembre, à Yas Marina comme à Interlagos, il est vrai que l'intéressé n'avait pas manqué de s'illustrer, que ce soit au détriment de Vitaly Petrov ou de Bruno Senna. La mise sonnante et trébuchante de Total, l'un des partenaires principaux de l'écurie d'Enstone, n'est du reste pas étrangère à cette promotion attendue depuis la sortie médiatique d'un Robert Kubica contraint de prolonger sa convalescence. L'an prochain, c'est une nouvelle fois au côté d'un ex champion du monde, Kimi Räikkönen en l'occurrence, que Romain Grosjean mettra son talent à l'épreuve de la F1. "Courir auprès d'un ancien champion du monde, qui plus est très déterminé pour son retour à la F1, sera une extraordinaire expérience. Je suis convaincu que cela m'aidera aussi à élever mon niveau de performance, souffle l'ancien équipier du Taureau des Asturies. J'ai la sensation que ma saison réussie en GP2 m'a beaucoup aidé à mûrir et que je suis aujourd'hui un pilote beaucoup plus complet que lors de ma première expérience en F1." Romain Grosjean se sait attendu au tournant, comme il sait qu'il n'aura probablement pas de troisième chance dans un monde où tout va décidément très vite...