Et Bartoli sombra

  • A
  • A
Et Bartoli sombra
Partagez sur :

Alors qu'elle s'est procurée une balle de 5-1 dans le premier set, Marion Bartoli a complètement perdu pied par la suite, et a encaissé huit jeux de rang pour laisser l'Allemande Andrea Petkovic se qualifier pour la finale du tournoi de Brisbane, vendredi (6-4, 6-2). La Française rate du même coup une belle occasion de remporter son premier titre de la saison, alors que le tableau semblait largement à sa portée.

Alors qu'elle s'est procurée une balle de 5-1 dans le premier set, Marion Bartoli a complètement perdu pied par la suite, et a encaissé huit jeux de rang pour laisser l'Allemande Andrea Petkovic se qualifier pour la finale du tournoi de Brisbane, vendredi (6-4, 6-2). La Française rate du même coup une belle occasion de remporter son premier titre de la saison, alors que le tableau semblait largement à sa portée. Elle semblait partie pour un début de saison tout rose. Remontée comme un coucou suisse, Marion Bartoli avait annoncé la couleur, elle veut réintégrer le Top 10 en 2011, et s'est préparée en conséquence. Alignée à Brisbane, la Française a d'ailleurs connu un début de semaine tranquille, avec en bonus, les éliminations précoces de Samantha Stosur, Shahar Peer et Nadia Petrova, les trois premières têtes de série. Son tableau dégagé, le sixième titre de sa carrière lui tendait les bras. Même son début de demi-finale face à Andrea Petkovic, 32e à la WTA, laissait présager une fin heureuse à cette première semaine australienne. Mais la tête a lâché, et c'est bien l'Allemande qui disputera la finale, pour tenter d'aller chercher le deuxième trophée de sa carrière, à 23 ans. Cette dernière semblait pourtant bien partie pour prendre une fessée, tant Marion Bartoli était bien entrée dans son match. Agressive en retour, jouant parfaitement près des lignes, la Tricolore mènent rapidement 4-1, après avoir pris par deux fois le service adverse. En difficulté sur son engagement suivant, elle se procure toutefois une balle de 5-1, en vain. La numéro un française ne s'en relèvera pas. La tête n'y est plus et Petkovic enchaîne alors huit jeux de suite (6-4, 3-0). La tête dans le seau, la native du Puy-en-Velay connaît une terrible défaillance, accentuée par la prise de confiance de son adversaire, qui, à son tour, commence à flirter avec les lignes, et à mettre une pression infernale en retour. Walter Bartoli, son entraîneur de père, fait bien une apparition sur le court pour réconforter sa fille, mais rien n'y fait. Si la Française marque un jeu dans la foulée (3-1), son poing timidement serré ne trompe personne, c'est bien l'Allemande qui a le jeu en main, et qui va conclure la rencontre (6-4, 6-2). Sur la dernière marche elle retrouvera Petra Kvitova, tombeuse en trois sets d'Anastasia Pavlyuchenokova (6-4, 4-6, 6-2).