Estevan mis au ban

  • A
  • A
Estevan mis au ban
Partagez sur :

Entraîneur de Boulogne-sur-Mer depuis décembre 2010, Michel Estevan a été remercié ce vendredi. Arrivé en remplacement de Laurent Guyot, l'ancien coach d'Arles-Avignon paie les mauvais résultats du club nordiste cette saison. Son adjoint Denis Goavec a également été démis de ses fonctions par le président de l'USBCO Jacques Wattez. Leurs successeurs ne sont pas encore connus.

Entraîneur de Boulogne-sur-Mer depuis décembre 2010, Michel Estevan a été remercié ce vendredi. Arrivé en remplacement de Laurent Guyot, l'ancien coach d'Arles-Avignon paie les mauvais résultats du club nordiste cette saison. Son adjoint Denis Goavec a également été démis de ses fonctions par le président de l'USBCO Jacques Wattez. Leurs successeurs ne sont pas encore connus. Michel Estevan n'est plus l'entraîneur de Boulogne-sur-Mer. Le président de l'USBCO, Jacques Wattez, et son conseil d'administration ont décidé de mettre un terme à son contrat, ce vendredi. Le technicien de 50 ans est remercié moins d'un an après sa prise de fonction à la tête du club nordiste. Arrivé au mois de décembre 2010 en remplacement de Laurent Guyot, l'ancien coach d'Arles-Avignon se trouvait dans une spirale positive, malgré son départ mouvementé du club provençal. Il débarquait dans le Pas-de-Calais avec la reconnaissance d'un entraîneur qui avait propulsé l'ACA de CFA2 à la Ligue 1. Mais l'aventure boulonnaise n'a pas été du même acabit. Le début de saison poussif du club nordiste s'est matérialisé par l'enchaînement de six matches nuls. Sans perdre, l'US Boulogne Côte d'Opale ne voyait pas pour autant la zone de relégation s'éloigner. Une victoire en dix journées La première victoire décrochée contre Guingamp (2-0) lors de la 8e journée n'a pas connu de suite. Avec un bilan d'une victoire pour trois défaites et six nuls, le club de Jacques Wattez est actuellement englué à la 19e place de Ligue 2. Ainsi, Michel Estevan a payé un début de saison en-dessous des espérances. Néanmoins, ces mauvais résultats n'ont pas encore eu pour effet de décrocher Boulogne-sur-Mer, qui compte le même nombre de points que Le Mans, le premier non-relégable après dix journées. Michel Estevan en a fait les frais comme son adjoint Denis Goavec qui a également été démis de ses fonctions par le président Jacques Wattez et son conseil d'administration. Leurs successeurs ne sont pas encore connus. "Le nouveau staff technique sera nommé sous 48 heures", a indiqué le club nordiste, ce vendredi midi, sur son site officiel.