Espagne, Lituanie et... Turquie au menu

  • A
  • A
Espagne, Lituanie et... Turquie au menu
Partagez sur :

L'équipe de France connait le nom de ses trois adversaires au deuxième tour de l'Euro 2011. Sans surprise, l'Espagne, la Lituanie et la Turquie sont sortis indemnes du groupe A, les vice-champions du monde ayant profité de la défaite de la Pologne contre la Grande-Bretagne ce lundi pour décrocher la troisième place. Pas vraiment une bonne nouvelle pour les Bleus.

L'équipe de France connait le nom de ses trois adversaires au deuxième tour de l'Euro 2011. Sans surprise, l'Espagne, la Lituanie et la Turquie sont sortis indemnes du groupe A, les vice-champions du monde ayant profité de la défaite de la Pologne contre la Grande-Bretagne ce lundi pour décrocher la troisième place. Pas vraiment une bonne nouvelle pour les Bleus. C'était écrit, et ça n'a pas loupé. Depuis le tirage au sort de l'Euro 2011, effectué le 30 janvier dernier, l'équipe de France savait que son séjour en Lituanie n'allait pas être de tout repos. Mais une victoire de la Pologne sur la Turquie (84-83), dimanche, a failli changer un peu les choses. Failli seulement. Car les Polonais, du coup en position de force pour décrocher la troisième place du groupe A, qualificative pour le second tour à Vilnius, ont loupé le coche ce lundi après-midi. Un succès contre la Grande-Bretagne, éliminée à 99% (*), les auraient envoyés dans la capitale lituanienne mais les partenaires de Dardan Berisha (19 points) ont craqué en toute fin de match (81-88). "On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes, a réagi Thomas Kelati sur le site de la compétition. On a fait beaucoup d'erreurs dans le dernier quart-temps, sans doute à cause de notre manque d'expérience. Ça ne dépendait que de nous et on se l'est fait souffler." Quel rapport avec les Bleus ? Très simple. Cette défaite de la Pologne a qualifié la Turquie avant même qu'elle n'affronte l'Espagne. Résultat: les joueurs de Vincent Collet, issus du groupe B, se coltineront cette semaine trois adversaires de taille: les Espagnols, champions d'Europe, les Lituaniens, troisièmes du Mondial 2010, et les Turcs, vice-champions du monde. Autant d'équipes que les Bleus peuvent donc redouter. L'Espagne parce qu'elle les avait battus en quarts de finale de l'Euro 2009 - la seule défaite tricolore du tournoi. La Lituanie parce qu'elle les avait dominés l'an dernier, au premier tour du championnat du monde, et parce qu'elle joue cet Euro 2011 à domicile. La Turquie parce qu'elle les avait éliminés en huitièmes de finale l'été passé. L'autre mauvaise nouvelle, c'est que la victoire de Hedo Turkoglu et ses partenaires face aux Ibères (65-57), qui avaient décidé de ménager Pau Gasol, équilibre le bilan de ces trois formations. Elles se rendront à Vilnius avec une victoire et une défaite chacune, donc sans aucune certitude. Les Français ne disputeront aucun match facile cette semaine. S'ils battaient les Serbes, ce serait déjà un peu plus confortable... (*) En cas de défaite de la Turquie contre l'Espagne, une victoire de plus de 57 points contre la Pologne aurait qualifié les Britanniques...