Erding-Hoarau, enfin efficaces

  • A
  • A
Erding-Hoarau, enfin efficaces
Partagez sur :

Vainqueur de l'OM dimanche en clôture de la 12e journée de Ligue 1 (2-1), le PSG est remonté à la troisième place du classement à deux longueurs du leader brestois. Une performance qui vient confirmer le bon début de saison du club de la Capitale mais aussi l'efficacité retrouvée du duo d'attaquant parisien, Mevlut Erding et Guillaume Hoarau, auteurs des deux buts de la victoire.

Vainqueur de l'OM dimanche en clôture de la 12e journée de Ligue 1 (2-1), le PSG est remonté à la troisième place du classement à deux longueurs du leader brestois. Une performance qui vient confirmer le bon début de saison du club de la Capitale mais aussi l'efficacité retrouvée du duo d'attaquant parisien, Mevlut Erding et Guillaume Hoarau, auteurs des deux buts de la victoire. Ils n'avaient plus marqué au cours du même match depuis le 10 avril dernier et un succès obtenu face à Bordeaux (3-1), lors de la 32e journée. Dimanche au Parc des Princes face à l'OM, Guillaume Hoarau et Mevlut Erding ont offert trois points très précieux au Paris Saint-Germain en inscrivant les deux buts de la victoire. C'est d'abord l'international turc qui a ouvert le score en ayant bien suivi une frappe de Nenê relâchée par Mandanda (9e). Il a été imité dix minutes plus tard par le Réunionnais qui a profité d'une ouverture du même Nenê pour glisser le cuir entre les jambes du portier marseillais (19e). Deux réalisations qui permettent au club de la capitale de décrocher une victoire de prestige face à son rival phocéen, ce qui n'était plus arrivé au Parc en championnat depuis six ans, mais aussi de retrouver le podium de la Ligue 1 en remontant à la troisième place, à deux points du leader brestois. Mais surtout, Antoine Kombouaré doit être satisfait de la réussite de ses deux attaquants, qui, en inscrivant deux buts dans un match aussi crucial, ont fait le plein de confiance. Car si depuis le début de la saison, l'entraîneur parisien peut compter sur une équipe plutôt performante, à l'image de la défense ou de Nenê, quasiment décisif à chaque match depuis le début de l'exercice, ses deux goleadors ont traversé une certaine crise de confiance. Auteur jusqu'à présent de seulement deux buts depuis le début de la saison, alors qu'il était à chaque fois titulaire en Ligue 1, l'ancien sochalien était critiqué pour son manque de réalisme devant le but. Même constat pour l'ex-Havrais, auteur avant le Clasico de trois buts en championnat et deux en Ligue Europa, en quatorze matches disputés en tant que titulaire. La complémentarité des deux joueurs était ainsi remise en question. Mais la victoire face à l'OM et les deux buts sont venus effacer une grande partie des doutes. Kombouaré: "J'ai toujours eu confiance en nos deux attaquants""Mais moi, j'ai toujours eu confiance en nos deux attaquants, assurait Antoine Kombouaré lors de la conférence d'après-match. J'ai maintenu cette confiance malgré tout ce que l'on a pu dire. Ils ne marquaient pas car ils étaient très généreux. Ils font un énorme boulot. Si on défend, si on ne prend pas de buts, c'est aussi grâce à leur boulot. Aujourd'hui, c'est la récompense de leur abnégation, de leur persévérance. Je suis content pour eux. J'avais dit: "peu importe les buteurs, le principal c'est de gagner. Ce soir (dimanche, ndlr), on gagne et en plus ce sont mes deux attaquants qui marquent, donc je suis super content pour eux. Maintenant, bien sûr qu'ils vont retrouver de la confiance mais après, il faut prouver sur le terrain. Et, dès les prochains matches, il faut qu'ils soient de nouveau capables de marquer. C'est ce que j'attends d'eux". Leurs coéquipiers leur tressent aussi des louanges, à l'image de Christophe Jallet: "Pour Hoarau et Erding, ils étaient attendus au tournant et ils ont répondu présents. On avait suffisamment répété que les grands joueurs se révélaient lors des grandes occasions, ils l'ont démontré ce soir. Charge à eux de continuer désormais". "Avec Guillaume, on était concentré. Le coach nous a dit qu'il avait confiance en nous. On savait que ça allait payer. Ce but est un déclic je l'espère", confiait pour sa part Mevlut Erding, qui, espère avoir tiré définitivement un trait sur un début de saison frustrant.