Entre les gouttes

  • A
  • A
Entre les gouttes
Partagez sur :

Comme à Kitzbühel, la pluie a nettement perturbé le programme du tournoi de Washington. Gaël Monfils et Michaël Llodra, qui devaient affronter Ryan Sweeting et Grigor Dimitrov, devront patienter une journée supplémentaire. Si Jürgen Melzer a abandonné, c'est passé pour Nikolay Davydenko qui affrontera Fernando Verdasco. Chez les dames, à San Diego, il y a aussi eu de la casse.

Comme à Kitzbühel, la pluie a nettement perturbé le programme du tournoi de Washington. Gaël Monfils et Michaël Llodra, qui devaient affronter Ryan Sweeting et Grigor Dimitrov, devront patienter une journée supplémentaire. Si Jürgen Melzer a abandonné, c'est passé pour Nikolay Davydenko qui affrontera Fernando Verdasco. Chez les dames, à San Diego, il y a aussi eu de la casse. Alors qu'ils ont quatre matches à jouer avant une éventuelle finale, Gaël Monfils et Michaël Llodra n'ont toujours pas fait leur entrée en lice au tournoi de Washington. A cause de la pluie, qui s'est invitée sur la capitale fédérale américaine, les deux Tricolores n'ont pas pu affronter Ryan Sweeting et Grigor Dimitrov mercredi, et devront patienter jusqu'à jeudi. Dans ces conditions, un vrai casse-tête s'annonce pour les organisateurs voire un casse-pattes pour les joueurs, à une semaine du Masters 1000 de Montreal. Alors bien heureux sont ceux qui ont pu valider leur ticket pour les huitièmes de finale. C'est notamment le cas de Nikolay Davydenko. Et cela doit d'autant plus faire plaisir à l'impassible russe qu'il restait sur quatre défaites de rang. Et pas des très jolies. Un deuxième tour à Roland-Garros contre le Croate Antonio Veic, puis trois revers dès le 1e tour contre le prometteur Bernard Tomic à Wimbledon et contre le plus obscur Cedrik-Marcel Stebe à Stuttgart puis à Hambourg. A D.C., Davydenko a entrevu une éclaircie en dominant le qualifié australien Matthew Ebden (6-3, 7-5). Le voilà qui égalise son bilan 2011 avec 15 victoires pour autant de défaites. Rien de bien folichon, donc. On attendra de voir le visage que Davydenko proposera en huitièmes contre Fernando Verdasco. L'Espagnol, après plusieurs mois en dents de scie, revient bien. Sur la lancée de sa finale à Gstaad, il a vaincu un autre Australien, le modeste Marinko Matosevic (6-4, 6-4). En revanche, c'est déjà terminé pour Jürgen Melzer, touché au quadriceps, et qui a préféré jeter l'éponge quand la pluie est revenue lors de son match contre Donald Young. Chez les dames, à Carlsbad près de San Diego, les organismes ont également souffert. Si Kim Clijsters et Petra Kvitova avait renoncé avant le début du tournoi, Domenika Cibulkova et Maria Kirilenko ont annoncé mercredi leur forfait. La Slovaque, qui devait faire son entrée en lice contre l'Américaine Coco Vandeweghe, souffre des abdominaux. La Russe, qui avait battu sans difficulté Rebecca Marino mardi, a invoqué une blessure à la hanche. Son forfait, tout comme la surprenante défaite de Julia Goerges contre la Néo-Zélandaise Sloane Stephens (6-3, 7-5), libère une partie du tableau de Virginie Razzano. Mais la Française devra d'abord écarter en huitièmes de finale la tête de série n°2, l'Allemande Andrea Petkovic.