Enfin un bon Bordeaux

  • A
  • A
Enfin un bon Bordeaux
Partagez sur :

Presque au bord du ravin il y a deux semaines, après avoir concédé un pathétique nul à domicile devant Arles-Avignon, Bordeaux est complètement relancé dans la course à la Ligue Europa. Les Girondins ont capitalisé sur le bon point pris à Lille samedi dernier en l'emportant à Chaban-Delmas devant Saint-Etienne (2-0), lors de la 32e journée de Ligue 1. Les hommes de Jean Tigana pointent désormais à la 6e place.

Presque au bord du ravin il y a deux semaines, après avoir concédé un pathétique nul à domicile devant Arles-Avignon, Bordeaux est complètement relancé dans la course à la Ligue Europa. Les Girondins ont capitalisé sur le bon point pris à Lille samedi dernier en l'emportant à Chaban-Delmas devant Saint-Etienne (2-0), lors de la 32e journée de Ligue 1. Les hommes de Jean Tigana pointent désormais à la 6e place. Il paraît que rien n'allait plus à Bordeaux. Tout le monde le martelait depuis plusieurs semaines, à commencer par Jean Tigana qui avait pu s'émouvoir publiquement du triste niveau de jeu affiché par ses hommes. En attendant, les Girondins restent sur un nul chez le leader lillois (1-1) et viennent d'enchaîner par une victoire devant Saint-Etienne (2-0) à Chaban-Delmas. Bordeaux en profite pour passer devant son adversaire du jour au classement et se retrouver ainsi à la 6e place, qui a de fortes chances de se retrouver qualificative pour la Ligue Europa. On a quand même connu de pires saisons, à Bordeaux ou ailleurs... "Aujourd'hui, on avait besoin de la victoire car ça faisait un petit moment que l'on avait du mal à gagner à domicile, avouait tout de même Cheick Diabaté à l'issue de la rencontre, devant les caméras de Foot+. Ça fait plaisir. On avait vraiment envie de gagner et heureusement ça s'est bien passé. On a fait un gros match du début à la fin." Auteur du but de la délivrance à la 89e minute, le Malien a permis aux Girondins de s'éviter un temps additionnel un peu trop stressant. Jaroslav Plasil avait ouvert le score beaucoup plus tôt, au quart d'heure de jeu. Plasil: "Il reste six finales" Meilleur Bordelais sur le terrain face aux Verts, le Tchèque a lancé les Bordelais sur le chemin d'une victoire ô combien importante. Bordeaux va pouvoir se remettre à aimer le football, la Ligue 1 et tout ce qui va avec. A six journées de la fin, les champions de France 2009 vont retrouver le chemin de l'ambition, avec un réel objectif à aller chercher d'ici la fin de saison. "C'était un match très tendu, il fallait absolument que l'on gagne, confirme Plasil. On avait à coeur de remporter ces trois points. Diarra et Sané ont fait un gros travail défensif. C'était donc plus facile pour nous devant. Tout le monde s'est donné à fond. Il reste six finales à disputer pour accrocher une qualification en Coupe d'Europe." Au contraire, les Stéphanois sont sur courant alternatif depuis le début de la phase retour. Equipe surprise de l'été avec Brest, Saint-Etienne n'est donc virtuellement plus qualifié pour la Coupe d'Europe (en admettant, toujours, que la 6e place offrira un strapontin pour la Ligue Europa). "On est passé à côté en première période, admettait ainsi Dimitri Payet. On savait que Bordeaux allait être agressif et qu'ils allaient tenter de marquer rapidement, ce qu'ils ont réussi à faire. Avec Diarra et Sané, c'était costaud au milieu. Ils ont gagné les duels, ils ont gagné le match." Décidément plébiscités, Diarra et Sané forment le solide triangle des Girondins avec Plasil. D'ici la fin de saison, Jean Tigana sait sur qui il devra s'appuyer pour se jouer d'un calendrier assez hybride. Le déplacement à Rennes, la semaine prochaine, vaudra très cher et peut permettre à Bordeaux de revenir à quatre points de la 5e place. Inimaginable il y a peu... Ensuite, les réceptions du PSG et surtout de Montpellier lors de la dernière journée seront autant de tournants à négocier au mieux. La réception de Sochaux et les déplacements à Lens et Toulouse semblent eux à la portée des Girondins. De ces Girondins-là, en tout cas.