Enfin, le "Tigre" a rugi

  • A
  • A
Enfin, le "Tigre" a rugi
Partagez sur :

Tiger Woods a gagné un tournoi pour la première fois depuis plus de deux ans, en s'imposant à Thousand Oaks dans la nuit de dimanche à lundi. Si cette performance serait passée comme une lettre à la poste lors de la précédente décennie, elle sort bien sûr de l'ordinaire, désormais. Le "Tigre", qui l'a emporté avec un total de 278 coups (-10), profite aussi de ce succès pour grimper au classement mondial.

Tiger Woods a gagné un tournoi pour la première fois depuis plus de deux ans, en s'imposant à Thousand Oaks dans la nuit de dimanche à lundi. Si cette performance serait passée comme une lettre à la poste lors de la précédente décennie, elle sort bien sûr de l'ordinaire, désormais. Le "Tigre", qui l'a emporté avec un total de 278 coups (-10), profite aussi de ce succès pour grimper au classement mondial. Enorme pour certains, cette victoire de Tiger Woods ne sera pour d'autres qu'un retour à la normalité. Pourtant, un succès du "Tigre" en tournoi est devenu un évènement, c'est incontestable. Alors qu'il avait perdu les commandes à Thousand Oaks à l'issue du troisième tour, l'ancien n°1 mondial a forcé le destin pour enfin retrouver le goût de la gagne en 278 coups (-10), plus de deux ans et 26 tournois plus tard. Même si le golf de Sherwood n'accueillait que 18 joueurs inscrits, le plateau ultra-relevé fait que cette victoire ne peut pas être considérée au rabais. D'autant moins que Woods y a mis la manière. En terminant avec deux birdies, l'ancien n°1 mondial a dépassé Zach Johnson sur le fil, alors que ce dernier menait d'une longueur avant le 17e trou. "Malgré la pression, j'ai joué trois de mes meilleurs coups de la semaine sur ces deux derniers trous", réagissait le vainqueur du jour pour le site du PGA Tour, dans la nuit de dimanche à lundi. Sur ces dernières semaines, Woods avait déjà montré des prémices de retour en forme, en terminant troisième de l'Open d'Australie (où il avait mené) et en contribuant à la victoire américaine lors de la Presidents Cup. "Dans les cordes pour être élu comeback de l'année" Enchanté comme à ses plus belles heures - ou presque - l'icône du golf mondial en a même retrouvé son humour: "Je pense que si je fais une belle année en 2012, je peux être dans les cordes pour être élu come-back de l'année." Alors que Woods traînait sa peine et surtout son genou six mois plus tôt, suite à une nouvelle blessure, la résurrection est peut-être en marche. "Je devais retrouver la santé pour redevenir fort et explosif, donc je devais m'entraîner." Force est de constater que le travail a payé, même si le plus dur reste évidemment à venir. Le "Tigre" devra désormais confirmer cet ersatz de deuxième jeunesse, sur un Majeur bien entendu. Alors qu'il avait été vaincu sur ce même tournoi de Thousand Oaks en playoff l'an passé, face à Graeme McDowell, Woods s'est permis le luxe d'éviter cet écueil pour la deuxième fois d'affilée. Force mentale retrouvée ? L'intéressé, lui, parle de son jeu. "Je suis content de la façon dont j'ai réussi à régler mon swing. Je sais ce dont j'ai besoin pour bien faire." Personne n'est obligé de le croire, mais ces belles paroles sont désormais validées par des résultats. Avec à la clé un bond de plus de 30 places au classement mondial, pour revenir aux portes du top 20.