Encore un tango...

  • A
  • A
Encore un tango...
Partagez sur :

Pour la seizième année consécutive, Bourges dispute les huitièmes de finale de l'Euroligue féminine. Les filles de Pierre Vincent, sorties deuxièmes de leur groupe avec sept victoires en dix rencontres, affrontent ce mardi soir au Prado une équipe de Kosice en reconstruction. Le match retour aura lieu dans trois jours avant une belle éventuelle.

Pour la seizième année consécutive, Bourges dispute les huitièmes de finale de l'Euroligue féminine. Les filles de Pierre Vincent, sorties deuxièmes de leur groupe avec sept victoires en dix rencontres, affrontent ce mardi soir au Prado une équipe de Kosice en reconstruction. Le match retour aura lieu dans trois jours avant une belle éventuelle. Pour ceux à qui ça aurait échappé, il y a bien un club français parmi les seize meilleures équipes d'Europe. C'est même un habitué des sommets... de l'Euroligue féminine. Il s'agit bien sûr de Bourges, vice-champion de France et vainqueur de la dernière Coupe de France. Les filles de Pierre Vincent seront, ce mardi soir au Prado, au rendez-vous des huitièmes de finale pour la seizième année d'affilée. Une régularité affolante qui fait du club berruyer une référence sur la scène hexagonale. Et même continentale. Mais les Tango, qui ont remporté l'épreuve à trois reprises (1997, 1998, 2001), voient plus loin. Eliminées la saison dernière aux portes des quarts de finale par Salamanque, les partenaires d'Emmeline Ndongue espèrent bien se hisser à nouveau à ce stade de la reine des coupes d'Europe. Cela passera forcément par Kosice. Bourges, qui a terminé deuxième de son groupe à l'issue de la phase régulière avec sept victoires en dix rencontres, aura l'avantage de recevoir au match aller puis lors d'une belle éventuelle. Autant en profiter. Surtout que les Slovaques ne sont pas au mieux car en pleine reconstruction. Leur meilleure joueuse Zuzana Zirkova s'est récemment envolée pour Ekaterinbourg, où elle a signé un contrat de trois mois, et Charde Houston a été remplacée par Crystal Langhorne. L'arrivée en provenance de Kaunas de Marina Solopova, qui a mis 28 points contre Tarbes en poules, est sans conteste un atout pour Kosice. Mais le chantier est vaste et le temps d'adaptation nécessaire pour intégrer toutes ces recrues pourrait bien profiter aux Berruyères, qui seront favorites de cette confrontation.