Encore un piège...

  • A
  • A
Encore un piège...
Partagez sur :

Tombeuse de la Lettonie dans la douleur la veille (89-78), l'équipe de France affronte Israël ce jeudi à Siauliai, pour son deuxième match dans le groupe B de l'Euro 2011. Un adversaire laminé par l'Allemagne (64-91) dont les Bleus doivent tout de même se méfier s'ils veulent aborder confiants la suite de ce premier tour, autrement plus corsé.

Tombeuse de la Lettonie dans la douleur la veille (89-78), l'équipe de France affronte Israël ce jeudi à Siauliai, pour son deuxième match dans le groupe B de l'Euro 2011. Un adversaire laminé par l'Allemagne (64-91) dont les Bleus doivent tout de même se méfier s'ils veulent aborder confiants la suite de ce premier tour, autrement plus corsé. Les jours se suivent et risquent plus ou moins de se ressembler pour l'équipe de France. Au lendemain de leur victoire poussive contre la Lettonie (89-78), les Bleus affrontent un adversaire au profil assez similaire, qui risque de leur proposer une zone non stop. "C'est le genre de match piège. A nous d'être vigilants", prévient déjà Florent Pietrus. "Je pense que ça sera peut-être même encore plus dur", estime quant à lui Vincent Collet. Vu la manière avec laquelle l'Allemagne de Dirk Nowitzki a surclassé cette formation israélienne (64-91), les problèmes qu'elle peut poser aux Tricolores ne sautent pas aux yeux. Mais à l'image de leur capitaine Boris Diaw, les Français préfèrent s'en méfier. "C'est encore un match qui sera difficile, assure l'intérieur. Mais c'est un peu l'histoire de cet Euro. Il va falloir jouer sur nos valeurs et ça devrait bien se passer." Collet: "Ils sont toujours guerriers et valeureux" Comme contre la Lettonie, les Bleus s'attendent à affronter un adversaire coriace, capable de prendre feu, dans le sillage notamment de leur meneur Guy Pnini, et de verrouiller la raquette en défense. "On sait à quel point les Israéliens sont toujours guerriers et valeureux, résumait Vincent Collet avant qu'Israël prenne l'eau face à la Mannschaft. En début de compétition, ça sera un autre match piège pour nous et j'espère qu'on pourra s'en sortir." Privés de leur joueur vedette Omri Casspi, forfait pour ce championnat d'Europe, et sans joueur de grande taille à l'intérieur, les Israéliens offrent à l'équipe de France l'occasion de monter en puissance avant d'affronter les trois gros morceaux du groupe B, l'Allemagne, l'Italie et la Serbie. Gare aux faux pas, donc. Mais les Bleus ont montré la veille qu'ils ne paniquaient pas dans les moments difficiles. C'est assez nouveau. Et assez prometteur.