Encore un effort

  • A
  • A
Encore un effort
Partagez sur :

L'équipe de France affronte ce jeudi la Belgique en match aller de la finale des repêchages pour l'Euro 2009. Si les hommes de Vincent Collet partent largement favoris de la rencontre, ils devront tout de même se méfier d'un adversaire qui n'a désormais plus rien à perdre.

L'équipe de France affronte ce jeudi la Belgique en match aller de la finale des repêchages pour l'Euro 2009. Si les hommes de Vincent Collet partent largement favoris de la rencontre, ils devront tout de même se méfier d'un adversaire qui n'a désormais plus rien à perdre.Ne pas rater la dernière marche. Après avoir passé le stade de la poule des repêchages avec notamment une belle victoire , l'équipe de France doit désormais éliminer la Belgique dans une confrontation en aller-retour pour se qualifier pour l'Euro 2009 en Pologne. Le premier match de ce jeudi a lieu à Anvers dans une salle qui sera archi-comble devant l'engouement des Belges pour la confrontation. "La demande est énorme. Que ce soit en VIP ou en gradin, plus aucune place n'est disponible et cela deux jours avant la rencontre. Du jamais-vu au niveau du basket-ball en Belgique", explique ainsi Jacques Ledure sur le site du quotidien La Dernière Heure.Lauwers: "Le couteau entre les dentsDix-septième nation européenne, la Belgique n'a cependant rien d'un épouvantail sur la papier. S'il s'appuie sur des individualités comme Alex Hervelle (Real Madrid) et Didier Mbenga (LA Lakers), Eddy Casteels, le sélectionneur des Belgian Lions dispose d'un effectif beaucoup plus restreint que Vincent Collet. "Même s'ils partent largement favoris, nous devons jouer sans complexe et leur montrer que nous n'avons pas terminé premiers de notre groupe pour rien", explique le coach belge. Même son de cloche chez "Doum" Lauwers, ancien pensionnaire du championnat de France : "Nous allons aborder la France, le couteau entre les dents".Du côté des Bleus, après une pause de quatre jours, le travail a repris et Tony Parker et ses coéquipiers ne comptent pas s'arrêter si prêt du but. "Ne nous laissons pas endormir par le contexte. Cela reste une finale. Les Belges ont atteint leur objectif, c'est vrai, mais ce duel contre la Belgique sera plus difficile que les matchs face à l'Italie", explique Vincent Collet. Les Bleus iront tout de même en Belgique pour chercher la victoire, largement dans leurs cordes.