Encore raté pour les Bleus

  • A
  • A
Encore raté pour les Bleus
Partagez sur :

Déjà battue lors de ses cinq premières rencontres, l'équipe de France masculine de volley-ball a dû s'incliner une nouvelle fois, mais avec les honneurs, face à Cuba (2-3 ; 23-25, 25-21, 22-25, 25-22, 15-9), samedi, lors de la troisième journée de la Ligue Mondiale. Les Bleus, pourtant renforcés par le punch d'Antonin Rouzier, restent scotchés à la dernière place du groupe D et tenteront de glaner leur premier succès de la compétition face au leader italien, vendredi à Catane.

Déjà battue lors de ses cinq premières rencontres, l'équipe de France masculine de volley-ball a dû s'incliner une nouvelle fois, mais avec les honneurs, face à Cuba (2-3 ; 23-25, 25-21, 22-25, 25-22, 15-9), samedi, lors de la troisième journée de la Ligue Mondiale. Les Bleus, pourtant renforcés par le punch d'Antonin Rouzier, restent scotchés à la dernière place du groupe D et tenteront de glaner leur premier succès de la compétition face au leader italien, vendredi à Catane. L'équipe de France a ouvert son compteur ! Non, les Bleus n'ont pas réussi l'exploit de battre Cuba samedi à Toulouse. Mais en prenant deux manches aux vice-champions du monde en titre, soit une de plus qu'à Tours jeudi soir, les hommes de Philippe Blain ont décroché leur premier point en six matches de Ligue Mondiale, tous sanctionnés d'une défaite. Un maigre bilan certes, mais la France peut se satisfaire de monter en puissance dans cette compétition débutée par deux fessées essuyées face à l'Italie. Comme pouvait le regretter le sélectionneur national à chaud au micro de Sport+, Guillaume Samica et ses coéquipiers auront encore manqué d'un poil de fraicheur samedi, au terme d'une saison à rallonge, pour espérer renverser les médaillés de bronze des JO de Pékin. En pleine reconstruction, cette équipe, en déficit évident de confiance, a pu compter sur les retours d'Antonin Rouzier et de son capitaine pour rivaliser avec les Cubains. Une belle bouffée d'oxygène qui s'est traduite en début de match avec le gain du premier set (23-25). Accrochés par les Cubains, capables d'égaliser à deux reprises, les Bleus ont finalement cédé au tie-break, la faute à un manque de constance. "On a fait une belle prestation, voulait positiver Philippe Blain. Globalement, il y a de bonnes choses. On prend deux sets et notre premier point." De quoi s'armer d'un peu de confiance avant le double rendez-vous face aux redoutables italiens le week-end prochain, à Messine vendredi, puis à Catane dimanche.