En direct du Vélodrome...

  • A
  • A
En direct du Vélodrome...
Partagez sur :

Pour la première fois dans l'histoire du championnat de France, la Ligue nationale (LNR) a choisi de faire disputer les demi-finales du Top 14 en un seul et même lieu. A quelques heures du coup d'envoi du premier choc entre Toulouse et Clermont au Stade Vélodrome, vivez avec notre envoyé spécial à Marseille l'avant-match, et retrouvez les dernières infos, déclarations, statistiques ou autres anecdotes sur cette affiche royale...

Pour la première fois dans l'histoire du championnat de France, la Ligue nationale (LNR) a choisi de faire disputer les demi-finales du Top 14 en un seul et même lieu. A quelques heures du coup d'envoi du premier choc entre Toulouse et Clermont au Stade Vélodrome, vivez avec notre envoyé spécial à Marseille l'avant-match, et retrouvez les dernières infos, déclarations, statistiques ou autres anecdotes sur cette affiche royale... 16h23 - MHR-Ouedraogo: "" Favori ou outsider: toute cette semaine, Montpelliérains et Racingmen se sont renvoyés la patate chaude pour savoir qui des Héraultais ou des Franciliens méritaient le statut de favori pour cette demi-finale inédite du Top 14. Un débat duquel Fulgence Ouedraogo, interrogé dans le Midi Libre ne s'est pas échappé. "Sans faire de langue de bois, on n'est pas favori, assène le flanker international. Même si on est outsider, on va jouer notre chance à fond. Même si le Racing n'a pas joué depuis trois semaines, il sera physiquement et mentalement prêt. Il a manqué de peu le demi-finale l'an passé à Clermont, il veut jouer à fond celle-ci pour accéder à la finale." Plus d'informations à suivre... -------------------------------------------------------- 16h20 - RM 92: Chabal sous les huées A l'occasion de l'annonce de la composition des deux équipes, le nom de Sébastien Chabal, requalifié et remplaçant pour cette demi-finale du Top 14, a droit à une bronca sous les huées du Vélodrome. La cote du barbu a souffert... 16h17 - RM 92: Ghezal, homme de l'ombre Le Racing-Métro 92, c'est bien sûr Chabal, Nallet, Steyn ou Hernandez, autant de joueurs de calibre international, mais c'est aussi des joueurs certes plus discrets, médiatiquement moins exposés, mais qui ont su se rendre indispensables, notamment au sein du redoutable pack francilien. A l'image du 2e ligne Karim Ghezal, Toulousain d'origine passé par Béziers, Grenoble, Castres et Montauban, avant de rejoindre les Ciel et blanc. Un profil bas que Pierre Berbizier se charge de mettre en lumière. "Karim a réalisé une très bonne saison, apprécie le manager du club. Au Racing, on parle souvent des stars, mais lui aussi nous a permis d'avancer. Si on est en demie aujourd'hui, c'est grâce à des joueurs comme lui, qui ont beaucoup apporté. Il a complètement répondu à mes attentes, il est soucieux de ce que je lui demande. Malgré quelques pépins physiques, il a su s'adapter, s'accrocher. Il en a été récompensé." Ce samedi, à Marseille, Ghezal aura d'ailleurs les honneurs de la au côté pour composer l'attelage au côté de Lionel Nallet: "Lionel, c'est le Papa ! Il m'a beaucoup aidé. Il ne parle pas beaucoup, mais est toujours présent quand il faut. Il impose le respect." 16h11 - Montpellier: Béchu et l'expérience Entre un Montpellier Hérault Rugby, totalement novice à ce niveau de compétition, et un Racing-Métro 92, qui ne l'a plus atteint depuis vingt ans (1990), la question de l'expérience sera sans doute l'un des paramètres décisifs ce samedi, au Vélodrome, à l'occasion de la seconde demi-finale du Top 14. "Il ne faut pas faire le match avant de l'avoir joué, prévient Eric Béchu, l'adjoint de Fabien Galthié sur le banc montpelliérain, cité dans le Midi Libre. Certains joueurs comme François (Trinh-Duc) ou "Fufu" (Ouedraogo) ont l'habitude de jouer devant 60 000 personnes. Et d'autres, une majorité, pas du tout. Donc il ne faut pas jouer le match avant, évacuer la pression, s'isoler un peu. De toute façon, on mérite d'être là. Clairement. Quand on est 24 fois sur 26 dans les six premiers et une bonne quinzaine de fois dans les trois premiers, on mérite d'être en demi-finale. Maintenant, il faut vouloir mériter d'aller plus haut. C'est une demi-finale. On peut aller au bout. Mais la marche est de plus en plus haute." 16h04 - RM 92: Place à "Pacquiao-Mayweather" Invité cette semaine à livrer son sentiment sur la première affiche de ce dernier carré du Top 14 entre Toulouse et Clermont, qui a vu la victoire sans appel (29-6) du Stade sur l'ASM, Pierre Berbizier s'était laissé aller à une comparaison avec le monde de la boxe. "Oui, je dirais que d'un côté il y a une demi-finale de poids lourds, Tyson-Holyfield, et de l'autre un combat de poids moyens, Pacquiao-Mayweather." 15h52 - Montpellier: Galthié évoque "Berbiz" Racing face à Montpellier, c'est aussi évidemment le duel de deux entraîneurs entre Berbizier et Galthié. Ce dernier, qui évolua sous les ordres du premier en équipe de France après l'en avoir évincé en tant que joueur au poste de demi de mêlée. "Ça été mon coach pendant quatre ans, se souvient Galthié dans le Midi Libre. Je me souviens de quelqu'un de très rigoureux. Je pense avoir quelque chose de lui. J'ai commencé à jouer en bleu à 20 ans et ça fait sept ans que j'entraîne. Dans chaque passage, j'ai gardé des choses de mes entraîneurs. De 1991 à 1995, j'étais avec Pierre. On ne fait pas ce qu'il a fait par hasard. Je pense qu'il est bon. C'était un bon joueur, il a des qualités en tant qu'entraîneur et stratège. Il est tenace, très dur. Il aime la compétition. C'est un terrible compétiteur." A cet hommage "Berbiz" lui a répondu cette semaine par ce simple "compliment": "J'aimerai être le communiquant qu'il est devenu aujourd'hui, je lui envie cette qualité." 15h43 - Un premier titre pour Montpellier La voie est ouverte pour Fulgence Ouedraogo et ses coéquipiers, qui pourraient être inspirés d'ici quelques minutes par les cadets du MHR qui, à l'instant, en lever de rideau à la demi-finale du Top 14, remportent la finale du Challenge Gaudermen (-17 ans) face au Lou Rugby (16-9). Et déjà résonnent dans les tribunes du Vélodrome des: "Ici, ici, c'est Montpellier !" 15h34 - Yachvili mise sur "l'effet Galthié" Invité depuis Marcoussis, où il était présent en début de semaine pour prendre part à son premier stage de préparation du XV de France pour la Coupe du monde en compagnie des autres sélectionnés non concernés par les phases finales, Dimitri Yachvili a livré sa vision du choc entre Racingmen et Montpelliérains: "Ça va être très chaud, très serré, commente le demi de mêlée biarrot. Ça va se jouer au détail près. Montpellier, qui est là sans pression, est capable de tout. C'est une très grosse équipe qui est capable, tactiquement, de pouvoir remporter ce genre de match. L'effet Galthié y a fait énormément. Leur saison n'est peut-être pas finie ce week-end." 15h27 - Le Racing vingt ans après Tout va décidément très vite pour le Racing Métro 92 du président Jacky Lorenzeti. Promu depuis la saison dernière, le club francilien va disputer sa première demi-finale depuis... son dernier titre dans l'élite. Soit une parenthèse longue de plus vingt ans puisque le dernier Bouclier aux couleurs cliel et blanc remonte à 1990 ! 15h18 - Picamoles rêve de Montpellier en finale Si la plupart des Toulousains, tout à leur joie de retrouver la finale, se montraient vendredi plutôt avares en commentaires ou en pronostics sur la seconde demi-finale du Top 14, qui oppose ce samedi le Racing à Montpellier, il est un Stadiste qui lui ne faisait pas mystère de son opinion. "Maintenant que mon match est passé, je suis soulagé, donc je vais pouvoir en profiter, soulignait ainsi l'ancien Montpelliérain Louis Picamoles. Ce qui est sûr, c'est que je soutiendrai Montpellier, qui reste un club important pour moi. Et si l'on pouvait se retrouver en finale, oui, ce serait encore plus beau... (sourire)" 15h10 - Le Racing couleur OM Non content de partager les mêmes couleurs avec l'Olympique de Marseille, le Racing, après tirage au sort, s'est vu attribuer le vestiaire du club phocéen, tout comme... l'ASM la veille. De là à y voir un mauvais présage... 15h05 - Montpellier est partout Puisqu'on vous dit que la jeunesse montpelliéraine est partout ! Déjà beaucoup plus visible dans les rues de Marseille et aux abords du stade, les couleurs héraultaises sont déjà à l'honneur sur la pelouse du Vélodrome, où en lever de rideau à la demi-finale de Top 14 à venir, la finale du Championnat de France cadets oppose le MHR au Lou Rugby.