En direct d'Eden Park

  • A
  • A
En direct d'Eden Park
Partagez sur :

Le "crunch" du Tournoi prend pour cadre l'Eden Park samedi, à l'occasion d'un quart de finale de "muerte" entre Anglais et Français. Statistiques, anecdotes, confidences et infos de dernière minute: notre envoyé spécial vous fait plonger dans l'ambiance avant ce choc fatal pour l'un deux géants du Nord.

Le "crunch" du Tournoi prend pour cadre l'Eden Park samedi, à l'occasion d'un quart de finale de "muerte" entre Anglais et Français. Statistiques, anecdotes, confidences et infos de dernière minute: notre envoyé spécial vous fait plonger dans l'ambiance avant ce choc fatal pour l'un deux géants du Nord. 9h30 - Les Bleus pour un record dans le dernier carré En cas de victoire contre l'Angleterre, la France se qualifiera pour sa cinquième demi-finale de Coupe du monde consécutive, et égalera le record établi par la Nouvelle-Zélande entre 1987 et 2003. Une série interrompue par la France lors de la Coupe du monde 2007. Plus d'informations à venir... ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9h28 - La Rose n'abandonne jamais L'Angleterre a remporté sept matches de Coupe du monde après avoir été menée au score à la mi-temps, soit plus que toute autre équipe. Lors de la Coupe du monde 2011, elle a déjà réalisé cet exploit à deux reprises. Ce qui fait dire à son capitaine Lewis Moody: "Savoir qu'on peut remonter le score et gagner met une équipe en confiance, c'est sûr. On l'a déjà fait à deux reprises dans ce tournoi. Savoir qu'on peut revenir dans le match à n'importe quel moment booste la confiance." 9h23 - Quand Lièvremont évoque "Jonno"... Invité à évoquer son homologue anglais à la veille du quart de finale de Coupe du monde, qui oppose samedi à l'Eden Park l'Angleterre à la France, Marc Lièvremont a décrit une entente cordiale avec Martin Johnson. Sans en rajouter, non plus: "Ça ne veut pas dire que je ne l'apprécie pas, croit bon de préciser le coach des Bleus. Je le respecte, on a été adversaires. Nul doute que ça a été un immense joueur. Quand on se croise, en tout cas, il y a de la sobriété dans nos échanges, de la courtoisie, on se serre la main, on se dit quelques mots... Son français doit être aussi dégueulasse (sic) que mon anglais, donc pour échanger plus longuement, c'est compliqué." 9h18 - L'Angleterre ne perd pas le Nord Si l'on exclut les matches pour la médaille de bronze, l'Angleterre n'a pas perdu de match contre une équipe des Six Nations en Coupe du monde depuis le quart de finale du Mondial 1987, perdu contre le pays de Galles (6-13). C'est là l'une des deux défaites concédées par le XV de la Rose en quarts de finale de Coupe du monde, avec le revers face à l'Afrique du Sud (1999). 9h15 - Et Wilkinson s'échauffe toujours... Il ne fait plus guère de doutes que malgré son taux de réussite alarmant (45%) depuis le coup d'envoi de cette Coupe du monde, Jonny Wilkinson sera le buteur de l'équipe d'Angleterre lors de ce quart de finale. Jonny ne se défile pas ! 9h10 - L'Angleterre ne perd pas le Nord Si l'on exclut les matches pour la médaille de bronze, l'Angleterre n'a pas perdu de match contre une équipe des Six Nations en Coupe du monde depuis le quart de finale du Mondial 1987, perdu 6-13 contre le pays de Galles. C'est là l'une des deux défaites concédées par le XV de la Rose en quarts de finale de Coupe du monde, avec le revers face à l'Afrique du Sud (1999). 9h04 - Dusautoir, dur d'être capitaine... Le brassard de Thierry Dusautoir en équipe de France ressemble de plus en plus à un chemin de croix pour le troisième ligne toulousain, pourtant toujours exemplaire sur le pré. Samedi, à l'Eden Park, il sera pour la 24e fois le capitaine des Bleus. Une période durant laquelle la France a remporté 13 matches et en a perdu 10. Son pourcentage de 57% de victoires en tant que capitaine de l'équipe de France est le deuxième plus mauvais de l'histoire des capitaines français. Seul Guy Basquet (52%), qui a porté le brassard à la fin des années 1940 - début des années 1950, fait pire. 8h57 - Les Bleus à l'ouvrage L'ambiance monte d'un cran dans l'Eden Park. Alors qu'une fanfare fait son entrée sur la pelouse, les Bleus entament au grand complet leur échauffement sous les encouragements de leurs supporters, à l'évidence pas rancuniers. Mais prompts en revanche à siffler comme il se doit le retour des hommes de la Rose sur le terrain. A noter que Vincent Clerc est apparu la cuisse droite enserrée dans un très large "strapping". A surveiller... 8h52 - "Wilko" (2): Vers le record de Carter... Avec ses 1 244 points marqués pour l'Angleterre et les Lions, il ne manque que sept unités à Jonny Wilkinson pour récupérer le record du monde de points marqués, actuellement détenu par Dan Carter (1 250). 8h45 - Des quarts qui ne font pas recette C'est la déception de ce début de phase éliminatoire. Alors que les organisateurs néo-zélandais se félicitaient jusqu'à présent des chiffres de la billetterie, se déclarant en mesure d'atteindre leurs objectifs, les quarts de finale de ce week-end ne feront pas le plein. Ainsi, à quelques heures de la rencontre samedi matin, il restait quelque 10 000 places à vendre pour le quart entre la France et l'Angleterre à l'Eden Park. Pour un prix de chaque ticket compris entre 200 et 500 dollars néo-zélandais (120 et 280 euros). Même constat à Wellington, où il restait 1 000 billets pour le quart entre l'Irlande et le pays de Galles, et 3 500 pour le choc entre l'Australie et l'Afrique du Sud. Seul le match entre les All Blacks et l'Argentine, dimanche à Auckland, peut espérer se jouer à guichets fermés, avec des places seulement disponibles en tribunes officielles. 8h40 - Thompson: "Ça va vraiment être très physique" Le talonneur anglais Steve Thompson s'attend à un rude combat avec le paquet d'avants français. "Ça va vraiment être très physique, ne croyez-vous pas ?", a interrogé, goguenard, le talonneur âgé de 33 ans, qui a soulevé le trophée Webb Ellis en 2003. "C'est toujours ce à quoi l'on s'attend quand on joue contre les Français. Et quand vous regardez notre banc, on voit que ça va être plutôt du genre rude samedi. Mais à quoi d'autre peut-on s'attendre d'un France-Angleterre en quart de finale de la Coupe du monde ?", a poursuivi l'ancien Briviste, qui a déjà disputé 10 France-Angleterre durant sa carrière et dont l'état de forme a été qualifié "de meilleur de sa carrière" par l'entraîneur des avants Graham Rowntree. 8h35 - La Rose au complet Tandis qu'à leur tour, les buteurs français Dimitri Yachvili, Morgan Parra et François Trinh-Duc ont fait leur apparition sur la pelouse de l'Eden Park, le XV de la Rose se présente au grand complet pour entrer dans la phase active de son échauffement, à moins d'une heure du coup d'envoi. On attend toujours le gros des troupes de Lièvremont... 8h30 - Yachvili et Parra, gâchettes faciles L'équipe de France a réussi 22 de ses 26 tirs au but (85%), le meilleur pourcentage de toutes les équipes dans ce tournoi. L'Angleterre affiche un taux de réussite de 58% seulement, plombé, une fois n'est pas coutume, par Jonny Wilkinson, qui a manqué 11 tirs au but lors de cette édition. Soit plus que tout autre joueur. (Lire: Ces Bleus à la gâchette facile) 8h25 - Johnson veut l'entame... C'est une certitude, le bras de fer qui va se déclencher dès les premières minutes du match samedi à l'Eden Park entre l'Angleterre et la France, en quarts de finale de la Coupe du monde, promet d'être décisif. C'est en tout cas l'avis de Martin Johnson, le sélectionneur anglais, conscient que son équipe ne pourra pas se permettre de débuter dans la demi-mesure comme elle a pu se le permettre depuis le début du tournoi: "On doit s'imposer à eux. On doit s'attendre à les voir jouer leur meilleur rugby prévient "Jonno". Il faudra leur imposer notre jeu, avoir une meilleure possession du ballon et du territoire. Dans une telle situation, ce que fait notre adversaire n'aura aucune importance. On doit contrôler le match dès le début. Ce sera la clé de la bataille et ils essaieront de faire la même chose." 8h20 - "Wilko" (1): Ce bourreau des Bleus Samedi, sur la pelouse de l'Eden Park, Jonny Wilkinson affrontera la France pour la 14e fois. Les seuls joueurs à avoir disputé encore plus de matches contre la France sont Jason Leonard (18) et Rory Underwood (15). Avec ses 159 points, Wilkinson est le joueur à avoir marqué le plus de points en test-matches contre la France. 8h15 - Les Bleus en repérage Tandis que les deux gâchettes anglaises continuent leur échauffement au pied, les premiers joueurs de l'équipe de France apparaissent sur la pelouse de l'Eden Park: Médard, Trinh-Duc et Papé sont les premiers à venir humer l'ambiance de l'enceinte, encore aux trois-quarts vide, et à s'en imprégner. 8h10 - Face à face: Angleterre 3 - Lièvremont 1 L'Angleterre et la France se sont rencontrées à 94 reprises. L'Angleterre l'a emporté 51 fois, la France 36, et sept matches se sont terminés sur un match nul. Le bilan sous l'ère Lièvremont s'avère difficile, puisque l'Angleterre a remporté quatre des cinq derniers test-matches contre la France. Sa seule défaite remonte au tournoi des Six Nations de 2010, et elle avait perdu à Paris (10-12). L'Angleterre a inscrit un essai lors de chacun de ses matches, alors que la France n'y est pas parvenue à trois reprises sur cinq. Pire encore, lors de ses cinq derniers matches contre l'Angleterre, soit à compter de la demi-finale de la Coupe du monde 2007, la France n'a jamais marqué plus de 13 points. 8h05 - "Wilko" et Flood en action A plus d'une heure et demie du coup d'envoi, Jonny Wilkinson et Toby Flood, les deux maîtres à jouer que Martin Johnson, le sélectionneur anglais, a choisi d'associer au sein du XV de la Rose pour affronter les Bleus, ont déjà fait leur apparition sur la pelouse de l'Eden Park. Les deux joueurs enchaînent inlassablement les coups de pied tactiques, afin de continuer à se familiariser avec ce ballon qui a posé tant de problèmes, notamment au Toulonnais. La perfection toute britannique ! 8h00 - Umaga: "La France a une toute petite chance" Ambassadeur du rugby néo-zélandais, forcément très sollicité durant cette Coupe du monde, Tana Umaga s'est livré au jeu des pronostics concernant les quarts de finale de la compétition, qui se disputent ce week-end. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ancien All Black n'affiche pas une confiance démesurée quant aux chances de l'équipe de France de triompher samedi à l'Eden Park, face à l'Angleterre. Il préfère livrer aux joueurs de Lièvremont un conseil: "La France a une toute petite chance, à condition qu'ils la saisissent tous ensemble, souligne l'ancien Toulonnais. Je ne connais pas leurs problèmes, mais j'espère qu'ils pourront la saisir ensemble, parce qu'ils sont vraiment capables de jouer un très bon rugby."