En Corée, c'est la pluie

  • A
  • A
En Corée, c'est la pluie
Partagez sur :

Les deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Corée du Sud ont été largement perturbées par la pluie, et donc une piste très humide. Comme en 2010... Entre les gouttes, Lewis Hamilton (McLaren) a signé vendredi le meilleur temps des libres 2 en 1'50"828, imité un peu plus tôt par Michael Schumacher (Mercedes), qui avait signé le chrono de référence des libres 1 en 2'02"784.

Les deux premières séances d'essais libres du Grand Prix de Corée du Sud ont été largement perturbées par la pluie, et donc une piste très humide. Comme en 2010... Entre les gouttes, Lewis Hamilton (McLaren) a signé vendredi le meilleur temps des libres 2 en 1'50"828, imité un peu plus tôt par Michael Schumacher (Mercedes), qui avait signé le chrono de référence des libres 1 en 2'02"784. Le temps de référence de Sebastian Vettel en qualifications (1'35"585) pourrait bien tenir un an de plus. De même que le meilleur tour en course de Fernando Alonso, d'ailleurs (1'50"257)... Si la pluie continue de se mêler aux débats, comme ça en devient la tradition à Yeongam - après une première édition déjà largement marquée par les averses l'an dernier - les chronos resteront forcément bloqués assez haut. Les deux meilleurs chronos des séances d'essais libres en attestent: Michael Schumacher n'est même pas passé sous la barre des deux minutes en libres 1, avec un temps de 2'02"784, tandis que Lewis Hamilton, l'après-midi, s'est contenté d'une marque en 1'50"828. "Schumi", dans un total relâchement qui lui sied plutôt bien en cette fin de saison, en a donc profité pour signer le meilleur temps dans une séance du vendredi. A Spa, il y a un peu moins de deux mois, le septuple champion du monde avait déjà réalisé pareille performance, pour fêter ses 20 ans de carrière. C'était bien là la seule fantaisie de cette première séance, où Narain Karthikeyan et Daniel Ricciardo, sur HRT, ont été les plus assidus avec... 14 tours au compteur. Mine de rien, tout n'était pas non plus à jeter, en tout cas d'un point de vue franco-français. Vergne a roulé Ces essais libres revêtaient en effet une importance particulière pour la Formule 1 hexagonale. Pourquoi ? Parce que Jean-Eric Vergne, au volant d'une Toro Rosso, a réalisé ses grands débuts au sein de l'élite. Le Français, membre actif et très prometteur de la filière Red Bull, a pu boucler neuf tours et réaliser le 13e temps, à 4"757 de Schumacher. Plutôt honorable, surtout au vu des conditions. La prochaine étape pour Vergne se nomme Abu Dhabi, où le Pontoisien de 21 ans se testera à nouveau en libres 1. Plus tard, Hamilton mais aussi Jenson Button ont porté haut l'étendard de McLaren, en réalisant les deux meilleurs temps de la deuxième séance. L'écart avec Sebastian Vettel, 3e de la séance, est encourageant pour l'écurie britannique, puisque le tout nouveau double champion du monde pointe à 1"818. Fernando Alonso suit à 1"946, et Mark Webber à 2"221. Pour le spectacle, il faudra repasser, car la pluie en essais libres n'offre évidemment pas le même show qu'en course, voire en qualifications. Même si la quasi-totalité des pilotes a offert aux spectateurs de jolis tête-à-queue, notamment dans le terrible virage n°1, qui pourrait faire office de juge de paix durant tout le week-end.