Emon et sa passion

  • A
  • A
Emon et sa passion
@ Nice-Matin
Partagez sur :

FOOTBALL - Albert Emon, ancien recruteur de l'OM, a retrouvé les terrains à Cannes, en National.

FOOTBALL - Albert Emon, ancien recruteur de l'OM, a retrouvé les terrains à Cannes, en National. À Cannes, ce ne sont pas les marches du festival qu'Albert Emon souhaite grimper mais celles qui mènent à la Ligue 2. "À l'OM, j'étais assez heureux à la cellule de recrutement, mais le terrain me manquait, et l'AS Cannes m'a approché, a-t-il expliqué cette semaine dans Europe 1 Foot. Et le fait d'avoir joué et fait monter l'AS Cannes en tant que joueur, j'ai répondu à ce challenge, j'ai voulu relever le défi." Actuellement septième du classement après un nouveau revers ce vendredi à Hyères (2-1), Cannes restera en National à la fin de cette saison. "On n'a pas été très performant au niveau des résultats", note l'ancien joueur de l'OM, qui regrette surtout le nombre de matches nuls de son équipe : 13, soit le plus grand nombre de toutes les équipes engagées. Sans ces nombreux points laissés en route, l'AS Cannes, qui ne compte que huit défaites, pourrait jouer la montée aux côtés des deux clubs de Champagne-Ardenne, Reims et Troyes, Evian étant déjà assuré d'accéder à l'échelon supérieur. "Il y a un stade, des structures d'entraînement, un centre de formation toujours très performant, mais il faut remonter en Ligue 2 pour apporter un peu plus de chaleur, un peu plus de supporters, (...) mais ça ne se fait pas en un jour. Le National, je le connais depuis un an, qu'on nous laisse le temps de travailler." Et pour sa première année d'entraîneur en National, Albert Emon découvre un niveau plus élevé qu'on ne pourrait le penser... "J'ai regardé la demi-finale de Quevilly (CFA). Ils se sont mis au niveau du PSG. En National, tous les jeunes sont passés par des centres de formation, que ce soit l'OM, Auxerre, ou ailleurs... Il y a des joueurs qui n'ont pas eu la chance de réussir et ils rebondissent chez les amateurs. Mais ce sont des amateurs de grande qualité. Les joueurs de Quevilly ont développé un football de mouvement, collectif et tactiquement bien en place. Ils auraient pu battre le PSG. Et ça traduit bien la difficulté que nous, on peut avoir en National pour remonter en Ligue 2." Albert Emon n'est bien évidemment pas le seul visage connu de cet AS Cannes version 2009-10. Il y a l'ancien gardien de l'OM et de Sochaux Jérémy Gavanon et, bien sûr, l'ex-international tchèque Jan Koller, 37 ans et 55 buts en 91 sélections. "Il essaie de faire le maximum, et ça apporte un vrai plus dans un groupe où il y a des joueurs parfois frustrés, qui ont des coups de blues, des coups d'arrêt. Ce garçon-là, au-delà de ses qualités techniques, il apporte de la fraîcheur, parce qu'il a vécu une carrière footballistique pleine." Et la saison prochaine, Albert Emon compte bien s'appuyer à nouveau sur son géant tchèque, 2,02 m, pour tutoyer les sommets du National et gravir enfin les marches vers la L2...