Emane et Pietri rêvent d'or

  • A
  • A
Emane et Pietri rêvent d'or
Partagez sur :

L'équipe de France a retrouvé toutes ses sensations et toutes ses ambitions lors de la troisième journée des Mondiaux. Ainsi, après la médaille de bronze d'Ugo Legrand, Gevrise Emane (-63kg) et Loïc Pietri (-81kg) ont tous les deux validé, ce jeudi, leur ticket pour les demi-finales. Emane affrontera la Néerlandaise Willeboordse tandis que Pietri devra affronter le numéro 1 mondial coréen Kim.

L'équipe de France a retrouvé toutes ses sensations et toutes ses ambitions lors de la troisième journée des Mondiaux. Ainsi, après la médaille de bronze d'Ugo Legrand, Gevrise Emane (-63kg) et Loïc Pietri (-81kg) ont tous les deux validé, ce jeudi, leur ticket pour les demi-finales. Emane affrontera la Néerlandaise Willeboordse tandis que Pietri devra affronter le numéro 1 mondial coréen Kim. Du bronze à l'or ? L'équipe semble avoir franchi une nouvelle étape ce jeudi avec deux demi-finalistes dans les deux catégories du jour avec l'inévitable Gevrise Emane, une des favorites, mais également un Loïc Pietri qui a surpris tout son monde en se hissant dans le dernier carré. Deux destins pour deux titres potentiels. La championne du monde 2007 (en -70kg) et championne d'Europe qui a également remporté le Masters ou le Tournoi de Paris cette année part avec nombre d'atouts pour elle. Le début de journée plaide d'ailleurs amplement en sa faveur. Elle a débuté avec trois succès par ippon, le premier face à la Tchadienne Memneloum (immobilisation), le deuxième contre la Britannique Clark sur un mouvement d'épaule et enfin face à la Turque Karadag. Il lui restait encore un gros morceau avec la Cubaine Maricet Espinosa. Incapable de passer le moindre mouvement, la Cubaine a toujours subi le combat mais ce n'est qu'en prolongation, alors qu'elle a visiblement souffert physiquement de l'enchaînement des combats, qu'elle va craquer contre une Emane victorieuse grâce à un nouveau mouvement d'épaule. Un ippon qui lui ouvre les portes des demi-finales face à la Néerlandaise Elisabeth Willeboordse. De son côté, Loïc Pietri, exempt du premier tour, a commencé en fanfare en passant deux waza ari au Serbe Miroljub Ivezic. Il a enchaîné avec un succès de prestige face à un Guillaume Elmont certes à court physiquement mais qui est toujours très difficile à manoeuvrer. Le Niçois, fort de ce succès, a enchaîné en venant à bout du Géorgien Tchrikishvili (waza ari) puis surtout de l'Azeri Rajabli en quarts de finale. Un combat très compliqué pour Pietri qui a dû aller au bout de lui-même. "C'était difficile au départ car il n'avait pas récupéré après le 1/8e. C'est pour ça qu'il prend waza ari. Après, c'est la guerre, il savait qu'il fallait le mettre sur le dos. Il a opté pour le mode rouleau compresseur jusqu'à trouver la faille. C'est un combat à l'énergie et au mental comme on les aime", a expliqué Jérôme Henric qui coache Loic Pietri pendant ce championnat du monde. Malgré cette débauche d'énergie, Henric semble sûr que le Tricolore aura retrouvé toute sa force physique pour la demi-finale face au Coréen Kim, numéro 1 mondial.