Elissalde revient en Baa-Baas

  • A
  • A
Elissalde revient en Baa-Baas
Partagez sur :

Faute de pouvoir affronter les Pumas à Charléty ce week-end, les Barbarians français ont su rassembler pour affronter les Tonga le 26 novembre, à Grenoble, une équipe alléchante, dont l'attraction n°1 tiendra assurément à la présence sur le terrain de Jean-Baptiste Elissalde, sorti pour l'occasion de sa fraîche retraite. A ses côtés Bastareaud, Clerc, Mermoz, mais aussi Rupeni Caucaunibuca !

Faute de pouvoir affronter les Pumas à Charléty ce week-end, les Barbarians français ont su rassembler pour affronter les Tonga le 26 novembre, à Grenoble, une équipe alléchante, dont l'attraction n°1 tiendra assurément à la présence sur le terrain de Jean-Baptiste Elissalde, sorti pour l'occasion de sa fraîche retraite. A ses côtés Bastareaud, Clerc, Mermoz, mais aussi Rupeni Caucaunibuca ! Ne leur parlez surtout pas de jubilé ! Jean-Pierre Rives, président des Barbarians français, et ses camarades du Grand Chelem 1977 ont toujours refusé de voir les Baa-Baas, nés autour d'un projet éminemment collectif, récupérés pour la gloire d'un seul. Pourtant, c'est une sortie majuscule, digne de l'immense joueur qu'il était encore il y a quelques mois, qui sera offerte à Jean-Baptiste Elissalde le vendredi 26 novembre prochain, à Grenoble à l'occasion du match face aux Tonga. Contraints de renoncer à l'organisation du match de gala face aux Pumas, qui aurait dû ce week-end ouvrir les festivités autour de leur 30e anniversaire, les Barbarians français sont parvenus à construire une équipe très alléchante pour l'occasion. Une composition dont l'attraction tient assurément au retour sur les terrains d'Elissalde, qui reviendra à l'ouverture pour affronter les joueurs du Pacifique. Jeune retraité des terrains, l'actuel entraîneur des trois-quarts toulousains aura droit ainsi à la sortie, dont il avait été privé en mai dernier, sur la pelouse du Stade de France, lorsqu'il n'avait pu rentrer en jeu en finale de la Coupe d'Europe face au BO. C'est déjà d'autres Baa-Baas, britanniques ceux-là, qui lui avaient permis dans la foulée de jouer les prolongations face à l'Angleterre et face à l'Irlande. Un accent très toulousain Et ces Barbarians auront décidément l'accent toulousain puisque c'est sous les ordres de Guy Novès, assisté de son adjoint Yannick Bru et de l'ex-manageur du BO, Patrice Lagisquet qu'Elissalde se repiquera au jeu. Ils seront six autres Champions d'Europe concernés avec les présences confirmées de Kelleher, Heymans, Clerc, Picamoles, Poux et... Caucaunibuca, qui s'offrira ainsi un retour de prestige pour ses premières minutes sur un terrain depuis qu'il a rejoint la Ville Rose. La rencontre servira aussi d'exutoire à certains oubliés du XV de France pour les tests de novembre, puisque outre Picamoles, Clerc et Heymans, Mathieu Bastareaud enfilera lui aussi le célèbre maillot aux trois variations de bleu (bleu ciel de Cambridge, bleu foncé d'Oxford et bleu de France). La sélection aura pour capitaine Kelleher. Les autres invités étrangers seront le pilier Carl Hayman (Nouvelle-Zélande), le deuxième ligne Erik Lund (Norvège) et les troisièmes lignes George Smith (Australie) et Chris Masoe (Nouvelle-Zélande). Elissalde, c'est certain, sera ainsi bien entouré... Le XV des Barbarians: Heymans (Stade Toulousain) - Clerc (Stade Toulousain), Mermoz (Perpignan), Bastareaud (Stade Français), Caucaunibuca (Stade Toulousain) - (o) Elissalde (Stade Toulousain), (m) Kelleher (Stade Toulousain) - Masoe (Castres Olympique), Picamoles (Stade Toulousain), Smith (RC Toulon) - E. Lund (Biarritz Olympique), Thion (Biarritz Olympique) - Hayman (RC Toulon), Kayser (Castres Olympique), Marconnet (Biarritz Olympique). Remplaçants: Cabello (CA Brive Corrèze), Poux (Stade Toulousain), Faure (ASM Clermont-Auvergne), Martin (Aviron Bayonnais), Tchale-Watchou (Perpignan), Fillol (Racing-Métro 92), Baby (ASM Clermont-Auvergne), Fall (Aviron Bayonnais).