Edel parisien malgré tout ?

  • A
  • A
Edel parisien malgré tout ?
Partagez sur :

Auteur dimanche à Brest d'une bourde qui a permis au Stade Brestois, jusqu'alors dominé et mené, de se relancer, Apoula Edel suscite encore bien des critiques, l'intéressé n'ayant pas cherché après la rencontre à fuir ses responsabilités. Mais il a aussitôt pris tout le monde à contre-pied, déclarant qu'il resterait la saison prochaine dans la capitale. Une annonce qui n'a pas pourtant pas été officialisée...

Auteur dimanche à Brest d'une bourde qui a permis au Stade Brestois, jusqu'alors dominé et mené, de se relancer, Apoula Edel suscite encore bien des critiques, l'intéressé n'ayant pas cherché après la rencontre à fuir ses responsabilités. Mais il a aussitôt pris tout le monde à contre-pied, déclarant qu'il resterait la saison prochaine dans la capitale. Une annonce qui n'a pas pourtant pas été officialisée... Apoula Edel ou l'art du contre-pied. Dimanche soir, au moment de rejoindre le bus du PSG, c'est un gardien parisien profil bas qui commente sa prestation brestoise (2-2) et notamment sa sortie ratée, peu après son entrée en jeu à la place de Grégory Coupet, blessé au dos, devant Larsen Touré, synonyme de penalty et d'égalisation brestoise (en deux temps). "Sur l'action, ça va trop vite, je pense que je vais avoir le ballon avant lui, mais il est plus intelligent, il touche et je le fauche. Je n'avais presque pas touché le ballon, il faut au moins toucher deux ou trois ballons", se justifie l'intéressé dans une vidéo sur le site du Parisien. Conscient que les critiques vont fuser, celui qui a été titulaire une bonne partie de la saison avant de perdre sa place suite à l'élimination parisienne en Ligue Europa face au Benfica Lisbonne mi-mars, ajoute: "Ça va faire un mois et demi que je n'ai pas joué, donc ce n'est pas évident. Mais ce n'est pas sur un match comme cela qu'on va me juger. Je suis déçu car la chance n'a pas été avec moi aujourd'hui, je vaux mieux que ça, je peux faire mieux que ça. Comme d'habitude, fracassez-moi, ça ne me gêne pas, ça ne va pas m'arrêter. Les supporters savent bien ce que j'ai donné au club. Les gens continueront à me juger, moi je vais continuer à travailler." Et Edel de tirer sa révérence en concluant à la surprise générale: "Je vous l'annonce, je reste au PSG." Des ambitions revues à la baisse... Une annonce inattendue mais qui semble le fruit de la réflexion de l'intéressé, sans doute conscient que son avenir semble bouché hors de la capitale. Car lorsqu'il était titulaire, Edel se trouvait en relative position de force pour réclamer la prolongation, avec une nette revalorisation salariale, à laquelle il aspirait, ainsi qu'une place de n°1 dans les buts parisiens. Depuis, les choses ont évolué dans le mauvais sens au gré des bourdes de l'intéressé, notamment celle commise lors du huitième de finale retour de la Ligue Europa face à Benfica (1-1), qui a poussé son entraîneur Antoine Kombouaré à relancer Grégory Coupet. Redevenu remplaçant, statut qu'il avait en début de saison, le gardien d'origine camerounaise a pris conscience qu'il devait revoir ses ambitions à la baisse. D'abord parce que le PSG n'entendait pas lui offrir la place de n°1 qu'il espérait, cherchant du côté de Nice (David Ospina) ou de Rennes (Nicolas Douchez) son titulaire pour la saison prochaine, ensuite parce que les offres de France ou d'étranger n'ont jamais afflué, la seule digne d'intérêt étant celle du club turc de Kayserispor. Entre l'incertitude d'être payé en Turquie et l'assurance d'une place de n°2 à Paris, avec tout de même une revalorisation salariale dans la balance (L'Equipe parle de 30.000 à 70.000 euros mensuels), l'intéressé, poussé par Grégory Coupet, a finalement tranché, d'où son annonce surprise dimanche à Brest. Reste que celle-ci a pris de court l'encadrement parisien qui n'a pas confirmé sa prolongation. Le PSG en a-t-il encore envie, lui qui possède avec le jeune Alphonse Areola un gardien promis à un brillant avenir, peut-être capable d'endosser l'habit du n°2 la saison prochaine ? Responsable du recrutement du PSG, Alain Roche s'est contenté de commenté dimanche auprès du Parisien après la sortie médiatique d'Edel: "Il n'a pas signé et on n'a rien annoncé."