Edel et l'autre concurrence...

  • A
  • A
Edel et l'autre concurrence...
Partagez sur :

Qui sera le gardien n°1 du Paris Saint-Germain la saison prochaine ? S'il a pris le dessus en début de saison sur Grégory Coupet, lequel prendra sa retraite en juin, Apoula Edel, lui aussi en fin de contrat en juin, n'est pas assuré de conserver son statut. D'autant que Nicolas Douchez, David Ospina et Stéphane Ruffier sont intéressés par le poste.

Qui sera le gardien n°1 du Paris Saint-Germain la saison prochaine ? S'il a pris le dessus en début de saison sur Grégory Coupet, lequel prendra sa retraite en juin, Apoula Edel, lui aussi en fin de contrat en juin, n'est pas assuré de conserver son statut. D'autant que Nicolas Douchez, David Ospina et Stéphane Ruffier sont intéressés par le poste. La question des gardiens agite le Paris Saint-Germain. A court terme, le staff parisien ne sachant toujours pas s'il pourra compter, samedi face à Caen pour le compte de la 14e journée de Ligue 1, sur Apoula Edel, toujours dans l'attente du feu vert de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), après avoir reçu celui de l'UEFA, pour reprendre la compétition alors qu'il soigne actuellement une lésion à l'oeil liée à la toxoplasmose avec un traitement à base de cortisone. A plus long terme, Antoine Kombouaré se posant toujours la question de savoir qui gardera la cage parisienne la saison prochaine. Relégué sur le banc cette saison après une prestation ratée contre Sochaux fin août (1-3), Grégory Coupet ne sera plus dans la course en juin, puisqu'en fin de contrat. Lui aussi en fin de contrat à l'issue de cette saison, Edel aspire à conserver ce statut de n°1 qu'il a endossé depuis septembre. A en croire Le Parisien, le gardien arméno-camerounais demanderait trois ans de contrat et un salaire revalorisé, une base aujourd'hui trop élevée pour le club de la capitale qui vient d'entamer les discussions avec l'entourage du joueur. Les prétendants se bousculent Des négociations dans lesquelles le PSG s'affiche en position de force puisqu'il dispose sur son bureau d'au moins trois actes de candidature spontanée. Et non des moindres... Attiré par Nicolas Douchez, le gardien du Stade Rennais en fin de contrat lui aussi en juin, le club de la capitale sait cet intérêt réciproque. Mais l'ancien Toulousain n'est pas le seul à avoir le désir de rejoindre Paris, preuve que les bons résultats actuels paient doublement. Interrogé par Canal+ sur le sujet à l'issue du match nul (0-0) de son équipe au Parc des Princes début octobre, David Ospina, le gardien de l'OGC Nice, ne faisait pas de mystère de ses intentions à l'issue de son contrat: "C'est une grande équipe. Une équipe costaude qui a de l'expérience. Ce serait bien de pouvoir aller là-bas. Oui, je voudrais bien (aller là-bas)." Le Niçois sera en concurrence avec son voisin monégasque, Stéphane Ruffier, qui lui aussi s'est déclaré sur les ondes de RMC. "J'avais déjà eu des contacts avec Paris la saison passée. Cela n'avait pas pu se faire. Paris, c'est réputé pour son stade et ses supporters. Bien sûr que le challenge m'intéresse", a avoué le gardien international, finalement recalé en 2009 au profit de Coupet. Deux ans après, le PSG et Ruffier pourrait enfin se mettre d'accord... Mais le club de la capitale devra dans ce cas-là offrir une indemnité de transfert au club de la Principauté.