Edel entendu pendant six heures

  • A
  • A
Edel entendu pendant six heures
Partagez sur :

L'affaire Edel n'en finit plus. Accusé par son ancien mentor Nicolas Philibert, d'avoir falsifié son identité et son âge, le gardien du Paris Saint-Germain a été entendu pendant près de six heures, mercredi, au commissariat de Poissy. A sa sortie, le portier camerounais a déclaré qu'il "n'avait rien à se reprocher".

L'affaire Edel n'en finit plus. Accusé par son ancien mentor Nicolas Philibert, d'avoir falsifié son identité et son âge, le gardien du Paris Saint-Germain a été entendu pendant près de six heures, mercredi, au commissariat de Poissy. A sa sortie, le portier camerounais a déclaré qu'il "n'avait rien à se reprocher". "Je n'ai rien à me reprocher". Alors qu'il sortait du commissariat de Poissy, Edel s'est brièvement arrêté devant les journalistes, et a lâché ces quelques mots. "J'ai été auditionné, c'est normal, ça s'est bien passé et c'est bientôt la fin", a ainsi expliqué le gardien du Paris Saint-Germain, dans des propos rapportés par Le Parisien. Auditionné durant six heures, Apoula Edel s'est donc efforcé de prouver à nouveau son identité, alors qu'il est accusé par son ancien mentor, Nicolas Philibert, d'avoir falsifié ses son âge, et son identité. "L'enquête n'a apporté aucun élément qui mette en doute son identité et prouve cette dette", a confié son avocat, Me Christophe Bigot, au journal L'Equipe, avant d'expliquer que le joueur avait produit de nouvelles pièces, dont une carte d'identité camerounaise sur laquelle apparaît sa date de naissance - 17 juin 1986 - la même enregistré par la LFP pour sa licence. Le dossier doit désormais être transmis au procureur de la République de Versailles, qui peut désormais, soit classer l'affaire sans suite, soit ouvrir une information judiciaire, soit convoquer Edel devant le tribunal correctionnel.