Edel au coeur d'une étrange affaire

  • A
  • A
Edel au coeur d'une étrange affaire
Partagez sur :

FOOTBALL - Le gardien du PSG, Apoula Edel, est victime d'un chantage et d'une tentative d'extorsion de fond.

Le gardien du PSG, Apoula Edel, est victime d'un chantage et d'une tentative d'extorsion de fonds de la part d'un ancien entraîneur qui l'accuse de mentir sur son âge et son identité.Titulaire dans le but parisien depuis la grave blessure de Grégory Coupet, survenue fin novembre lors de la victoire face à Auxerre (1-0), Apoula Edel a gagné la confiance de son entraîneur Antoine Kombouaré en réalisant de bonnes prestations sous les couleurs du club de la Capitale. Mais le joueur de 23 ans, originaire du Cameroun, qui possède aussi la nationalité arménienne, est aujourd'hui au coeur d'une étrange affaire.Tout commence dimanche dernier avant la rencontre opposant au Parc des Princes le PSG à Saint-Etienne (3-0), pour le compte de la 17e journée de Ligue 1. Alors qu'Edel apparaît depuis plus d'un an sur les feuilles de match du club parisien, les dirigeants stéphanois prennent la décision de déposer une réserve au sujet de l'âge et de l'identité de ce dernier.Michel Hidalgo impliquéSelon Le Parisien, le club du Forez aurait été informé par un certain Nicolas Philibert, que les papiers d'Apoula Edel seraient faux. En 2002, cet ancien proche du portier parisien, qui a aussi entraîné en Afrique, a emmené son protégé, alors âgé de 16 ans, en Arménie. Il lui aurait également fait passer des essais en France en 2004, au PSG, à Bordeaux, à l'OM, avant que les deux hommes se brouillent. Décidé à se venger, Philibert réclamerait désormais 30 000 euros au jeune joueur.Toujours selon Le Parisien, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, Michel Hidalgo, qui est proche de Nicolas Philibert, aurait servi d'intermédiaire entre son ami et le club parisien pour réclamer cette somme.Une plainte déposée prochainementLe président du PSG, Robin Leproux, a tenu à réagir sur le site officiel du PSG, estimant que les papiers du joueur sont en règle: "On a un dossier administratif sur Edel qui est absolument limpide avec son parcours sportif et ses deux passeports arménien et camerounais, son extrait de naissance et même les copies des papiers d'identité de ses parents. Nous sommes en possession d'un dossier clair et solide".Le dirigeant parisien, qui a par ailleurs annoncé que le joueur allait porter plainte avec le soutien du club, ne cache pas sa colère: "J'ai un sentiment d'écoeurement. On parle d'un jeune joueur qui a eu un parcours très dur. Maintenant qu'il réussit, il y a des gens qui ressortent et qui font des déclarations qui s'assimilent à du chantage et de l'extorsion de fond, et un vice-président de la Ligue (Bernard Caïazzo, également co-président de l'AS Saint-Etienne avec Roland Romeyer) qui donne du crédit à ces gens. Je suis vraiment écoeuré".Même son de cloche de la part de l'entraîneur Antoine Kombouaré, qui compte sur son dernier rempart pour le match de mercredi face à Lens: "Edel est avec nous et il est prêt à faire un grand match. Nous sommes à fond derrière lui et nous voulons la vérité sur cette histoire. Tout est en règle le concernant. Il y a des choses qui ne me plaisent pas car cela fait deux ans et demi qu'Edel est au club et, comme par hasard, c'est aujourd'hui que l'on parle de cette histoire. C'est malheureux mais il faut faire abstraction de cette affaire et se concentrer sur le match face à Lens". Reste désormais à savoir si le joueur parviendra à faire abstraction d'un tel contexte et quelles seront les suites données à cette affaire.