Easy Stoner

  • A
  • A
Easy Stoner
Partagez sur :

Dominé par Jorge Lorenzo lors des deux dernières courses, en Italie et en Allemagne, Casey Stoner a répliqué avec autorité, dimanche, en s'adjugeant le Grand Prix des Etats-Unis devant son rival espagnol et son coéquipier Dani Pedrosa. Sans doute diminué par sa chute essuyée la veille en essais libres, le champion du monde sortant se voit ainsi relégué à 20 points de l'Australien au classement MotoGP.

Dominé par Jorge Lorenzo lors des deux dernières courses, en Italie et en Allemagne, Casey Stoner a répliqué avec autorité, dimanche, en s'adjugeant le Grand Prix des Etats-Unis devant son rival espagnol et son coéquipier Dani Pedrosa. Sans doute diminué par sa chute essuyée la veille en essais libres, le champion du monde sortant se voit ainsi relégué à 20 points de l'Australien au classement MotoGP. La mise au point a le mérite de la clarté. En doublant Jorge Lorenzo à Laguna Seca comme Valentino Rossi avait pu le faire à son encontre là-bas même il y a trois ans, Casey Stoner a adressé un signe fort à son principal rival dans la course au titre mondial. Contraint de s'incliner devant le Majorquin au Mugello et sur le Sachsenring, sevré de succès depuis trois courses malgré un record personnel en cours de huit podiums consécutifs, l'Australien a ainsi repris du poil de la bête. Et refait sa marge en tête du classement général MotoGP. Ce qui n'était pas gagné... Dominé samedi par le champion du monde en titre lors des qualifications, Casey Stoner a du reste perdu le crédit de sa deuxième position sur la grille dès l'extinction des feux américains. A cet instant, Dani Pedrosa prend la roue de Jorge Lorenzo, et relègue le leader du championnat au troisième rang. Une place que ce dernier, un temps légèrement distancé par les deux Espagnols, va conserver jusqu'à mi-Grand Prix. A l'amorce de la 17e boucle, Stoner, revenu au contact, se décide à attaquer son partenaire. Pedrosa s'incline et décroche totalement, laissant au champion du monde 2007 le soin de rattraper un Lorenzo alors promis au doublé pole-victoire. Il faut neuf tours à peine à l'Australien pour recoller, et porter l'offensive décisive. Avec une aisance déconcertante, la Honda 27 se défait de la Yamaha n°1, et fait dès lors son trou en grappillant une seconde au tour jusqu'au drapeau à damiers. Probablement handicapé par la douleur, lui qui la veille a lourdement chuté lors de la troisième session libre, Jorge Lorenzo concède au final cinq grosses secondes à un Casey Stoner qui s'impose à Laguna Seca pour la deuxième fois de sa carrière, la cinquième cette saison et la 28e dans la catégorie reine. Désormais crédité de 20 longueurs d'avance sur son dauphin majorquin, 50 sur un Andrea Dovizioso coiffé au poteau par le local Ben Spies pour le gain de la quatrième place, le fer de lance du team Honda peut envisager sereinement la suite des événements. Même s'il reste sept courses et 175 points à prendre...